21% des conducteurs français sont sujets à l'agressivité au volant : les chiffres alarmants d'une étude

 
agressivite-au-volant
L'agressivité au volant peut être nuisible au conducteur et augmenter les risques d'accident. Photography Prostock-studio / Shutterstock©

L'agressivité au volant présente des risques d’accident la route, selon une étude britannique. La conduite agressive serait un danger tant pour les autres que pour les véhicules autonomes à venir. Les chercheurs suggèrent l'utilisation de musiques relaxantes pour favoriser une attitude plus apaisée.


L'agressivité au volant, un danger sous-estimé

L’agressivité au volant peut avoir des conséquences graves sur la sécurité routière. Les chercheurs de l'université de Warwick ont constaté que les conducteurs énervés sont plus susceptibles de commettre des erreurs et de s’exposer aux dangers que ceux qui gardent leur calme. Cette étude a été menée auprès de plus de 1 700 automobilistes confrontés à des situations frustrantes, telles que des embouteillages ou des comportements de pilotage jugés dangereux.


Les résultats sont clairs : l'agressivité au volant peut être nuisible au conducteur et augmenter les risques d'accident. Pour éviter cela, il est important de garder son sang-froid sur la route. Les automobilistes peuvent par exemple utiliser des techniques de relaxation en voiture, comme la respiration profonde ou la méditation pour réduire leur niveau de stress et leur agressivité au volant. Les automobilistes peuvent également prendre en compte les conditions de circulation et prévoir suffisamment de temps pour leurs trajets, afin de limiter leur désenchantement sur leur trajet.

Les conducteurs agressifs multiplient par 2,5 les risques d'accidents sur la route : étude

Selon une étude publiée dans la revue Accident Analysis and Prevention, les risques d'accidents de circulation sont nettement plus élevés chez les chauffeurs agressifs. Les chercheurs britanniques ont mené une méta-analyse pour déterminer les effets de l'agressivité au volant sur le comportement des chauffeurs. Les résultats montrent clairement que les automobilistes sujets à la violence routière ont tendance à rouler plus vite, à ne pas respecter le Code de la route et à commettre plus d’infractions que les ceux qui parviennent à garder leur calme.


En moyenne, les chauffeurs agressifs roulent à une vitesse supérieure de 5 km/h par rapport au groupe de contrôle et sont 2,51 fois plus susceptibles de commettre des erreurs de pilotage. Il faut noter que ces changements d’attitude concernent aussi les conducteurs de moto et scooter. Les conducteurs doivent donc être conscients de l'impact de leur comportement sur la sécurité routière et prendre des mesures pour réduire leur agressivité au volant.

Qu’en est-il à l’ère des véhicules autonomes ?

Dans le cadre de la même observation menée par des chercheurs de l'université de Warwick sur les effets de l'agressivité au volant, la question de la sécurité routière pourrait être encore plus problématique, notamment à l'approche du déploiement des véhicules autonomes. En effet, les résultats de l'étude révèlent que l’agressivité au volant est à l'origine de nombreuses erreurs sur la route. Dans ce contexte, les scientifiques proposent de développer un système de surveillance de la conduite agressive pour les véhicules autonomes afin d'identifier les comportements potentiellement dangereux des autres usagers de la route. Zhizhuo Su, doctorant à l'université de Warwick, souligne l'importance de cette recherche, car elle permet de mieux comprendre les comportements à risque sur la route, ce qui pourrait aider à améliorer la sécurité routière dans l'ère des véhicules autonomes.

La Fondation VINCI Autoroutes révèle les comportements les plus dangereux

Le 12e baromètre de la conduite responsable de la Fondation VINCI Autoroutes en 2022 révèle que 21% des conducteurs français se considéraient comme plus nerveux, impulsifs ou agressifs en conduisant que dans la vie quotidienne. Ces comportements de conduite agressive peuvent se traduire par des injures envers les autres usagers (65%), des coups de klaxon intempestifs (55%), coller d'autres voitures de façon délibérée (34%) ou effectuer un dépassement à droite sur l'autoroute (27%). Ces comportements augmentent le risque d'accident. Ainsi, les mesures d'apaisement pourraient aider à réduire les comportements agressifs et les risques d'accident associés.

Voiture, deux-roues et conduite agressive : quelles solutions pour bien partager la route ?

La conduite agressive est un comportement dangereux accentuant les risques d’accidents de circulation et des blessures graves. Comme précisé plus haut, les motards ne sont pas épargnés, mais aussi les cyclistes. C’est par exemple le cas sur la grande piste cyclable de Paris où tout le monde trace sa route sans se soucier des autres. Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1,35 million de personnes meurent chaque année dans des mésaventures routières. De nombreux pays ont mis en place des campagnes de sensibilisation pour prévenir l'agressivité au volant et améliorer la sécurité routière. Selon une analyse menée par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) aux États-Unis, les programmes de sensibilisation ont permis de limiter le taux d'accident routier liés à l'agressivité au volant de 9,2% à 7,6%.

Radars de vitesse, caméras surveillance embarquées...

Outre les campagnes de sensibilisation, d'autres solutions peuvent également aider à diminuer la violence routière, telle que l'installation de caméras de surveillance dans les voitures ou l'utilisation de dispositifs de limitation de vitesse. Les autorités peuvent également imposer des sanctions plus sévères pour les conducteurs agressifs, comme des amendes plus élevées, la suspension du permis après une énième infraction ou des peines de prison. Ces mesures peuvent contribuer à améliorer la sécurité routière et à réduire le nombre d'accidents causés par l'agressivité au volant.

La diffusion de musiques relaxantes dans votre voiture pour réduire le stress

Selon le professeur adjoint Roger Woodman de l'Université de Warwick, pour limiter le risque d'accident lié à une conduite agressive, des méthodes d'apaisement pourraient être déployées dans les véhicules, notamment en réduisant le niveau sonore de l'habitacle ou en diffusant des musiques relaxantes. Des études ont montré que la musique peut avoir un effet positif sur l'humeur et la relaxation des conducteurs, et peut donc être une solution efficace pour lutter contre l'agressivité au volant. Un examen réalisé par l'Université de Maribor en Slovénie a révélé que la diffusion de musiques relaxantes avait un effet significatif sur le comportement des utilisateurs routiers, réduisant le stress et les attitudes agressives. Une autre analyse menée par le British Council for Prevention of Accidents (RoSPA) a montré que la diffusion de musique relaxante dans les véhicules réduisait les comportements dangereux sur la route tels que l’excès de vitesse, la queue de poisson, les changements de voie brusques et les freinages soudains.


Restez à l’affut des dernières études en matière de sécurité routière en suivant la page Facebook de ParuVendu.


Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Isabelle Henry le 19/05/2023

146 208 annonces auto

Volkswagen Golf

Voir l'annonce

Peugeot 2008

Voir l'annonce

Peugeot 108

Voir l'annonce

Nissan Micra

Voir l'annonce

Peugeot 3008

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

21% des conducteurs français sont sujets à l'agressivité au volant : les chiffres alarmants d'une étude

Découvrez les conséquences de l'agressivité au volant. Il est prouvé que les musiques relaxantes réduisent la conduite agressive et les risques d'accident. Quid des véhicules autonomes.