Dossier : Entretenir sa voiture

Amortisseurs : attention, usure insidieuse !

 

Vecteurs essentiels d’une bonne tenue de route, les amortisseurs cassent rarement brutalement mais s’usent progressivement, en laissant au conducteur le temps d’adapter inconsciemment sa conduite à leur perte d’efficacité. Jusqu’au jour où…

 
 

A quoi servent les amortisseurs ?

 
Andros électrique 24.jpg

Un combiné ressort/amortisseur

L’amortisseur n’est qu’un composant de la suspension et il n’a pas du tout la même fonction que le ressort auquel il est souvent associé sous la forme d’un combiné ressort/amortisseur, généralement monté sur les roues avant, afin de gagner en encombrement à l’intérieur du compartiment moteur.

 

Le rôle des ressorts
Le rôle des ressorts est d’absorber les inégalités de route. Ils sont plus ou moins fermes en fonction des besoins en confort et en comportement routier qui ne sont pas les mêmes pour une berline familiale que pour un coupé sportif.


Le rôle des amortisseurs

Si une voiture n’était équipée que de ressorts, la moindre bosse entraînerait des rebonds sans fin de ses quatre roues ce qui la rendrait bien vite inconduisible, même à basse vitesse.

Le « job » de l’amortisseur est donc de freiner les mouvements des ressorts. En travaillant aussi bien en compression qu’en détente, ils maintiennent les pneumatiques en contact avec le sol et ce, en toutes circonstances.


Vos amortisseurs doivent impérativement être en bon état
On mesure dès lors l’impérieuse nécessité de posséder des amortisseurs en parfait état pour rouler en toute sécurité. Il ne sert en effet à rien d’avoir de bons freins ou des pneus neufs, si vos roues ne « touchent pas terre ».

 



Les méfaits d'un amortisseur usé

 
Amortisseur action.jpg

La tenue de route est dégradée

En cause :  un amortisseur qui ne maintient plus la roue au sol. C’est notamment le cas en virage, par fort vent latéral ou sur une chaussée dont le mauvais état va fortement solliciter les ressorts.


Les mouvements de la caisse ne sont plus contenus

Le roulis en courbe s’accentue de même que les mouvements de plongée au freinage. C’est tout particulièrement dangereux la nuit car cela réduit la portée de l’éclairage, même lors d’un simple ralentissement qui sera suffisant pour faire piquer la voiture du nez.


Le freinage lui aussi est altéré

Sur une route sèche et déformée, la distance de freinage à 50 km/h peut être augmentée de 2,6 m. Voilà qui suffit à faire la différence entre un arrêt en toute sécurité et un accident.
 

Le risque d'aquaplaning devient non négligeable

Sous la pluie, la roue n’étant plus idéalement plaquée au sol, l’apparition de l’aquaplaning est beaucoup plus rapide.

 



Comment déceler des amortisseurs usés ?

 
amortisseur 5.jpg

Problème

L’usure des amortisseurs peut être très progressive, le conducteur compensant alors cette lente perte d'efficacité en modifiant progressivement son style de conduite, souvent sans même s’en rendre compte.
 

Soyez attentif au comportement de votre véhicule

Mais, comme cela a été dit plus haut, il faut une bonne sensibilité au volant pour déceler un début de perte en efficacité de son comportement routier.

 

Surveillez l'usure des pneumatiques
Des amortisseurs usés entraînent une usure plus rapide et, surtout, irrégulière des pneumatiques.

 

Soyez attentif aux suintements d'huile sur la tige de l'amortisseur
Des suintements d’huile sur la tige de l’amortisseur signifient qu’il va devenir rapidement totalement inefficace. Ces pertes d’huile ont souvent pour origine une usure des joints, le plus souvent provoquée par l’oxydation des tiges de l’amortisseur. Et attention à la corrosion qui attaque l’amortisseur complet et qui peut entraîner sa rupture. Il en va de même pour des fixations tordues qui ne lui permettent plus de travailler « dans l’axe ».

 

Rendez-vous chez votre concessionnaire
Le plus simple reste encore de faire contrôler vos amortisseurs tous les 20.000 km chez votre concessionnaire, votre garagiste habituel ou dans un centre auto.
Les amortisseurs se changent toujours par paire. Changer un seul amortisseur entraînerait obligatoirement un déséquilibre du véhicule.

 



Combien ça coûte ?

 
Amortisseurs 10.jpg

Les critères de choix

Amortisseurs hydrauliques classiques, amortisseurs à gaz, amortisseurs bi-tube… : le prix d’une paire d’amortisseur varie considérablement en fonction :

  • du véhicule sur lequel ils doivent être montés ;
  • de leurs performances ;
  • de leur poids (toutes les voitures n’ont pas les mêmes exigences).

 

Les fourchettes de prix
Comptez :

  • 269 € pour une paire d’amortisseurs avant pour une Renault Clio III ;
  • 450 € pour une Ford Focus ;
  • 434 € pour un Toyota RAV4 ;
  • 176 € pour un monospace Citroën C4 Picasso ;
  • 870 € pour une Audi TT ;
  • 518 € pour un 4x4 Mercedes Classe M...

 

Plus vous attendrez avant de changer vos amortisseurs, plus la facture sera lourde

Dès lors, n’oubliez pas que des amortisseurs en mauvais état accélèrent l'usure des éléments mécaniques : ressorts de suspension, organes de direction, cardans, différentiel, pneus, éléments caoutchouc des suspensions, boîte de vitesses, roulements de roues, et rotules.
Autant dire que plus vous attendrez avant de changer vos amortisseurs, plus la facture sera lourde… à moins que vous ne soyez sorti de la route avant !

 

Article suivant : La climatisation, un luxe accessible qu'il faut savoir entretenir

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D.Allignol

144 507 annonces auto

Renault Scenic IV

Voir l'annonce

Seat Ibiza

Voir l'annonce

Opel Crossland X

Voir l'annonce

Peugeot 3008

Voir l'annonce

Abarth Grande Punto

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Entretenir sa voiture

Bien entretenir sa voiture évite généralement de gros désagréments. Des problèmes qui peuvent vous coûter cher, autant au sens propre qu'au sens figuré.