Covoiturage, quand rouler en groupe permet de profiter d'aides financières du Gouvernement

 
Covoiturage-primes-100-euros
Le covoiturage permet de se déplacer en toute sécurité et de manière plus responsable. Un concept que de plus en plus de Français semble apprécier - Photographie David Lefevre - BlaBlaCar©

Le covoiturage est un concept mis en avant ces derniers temps. Et saviez-vous qu’actuellement, il est possible de bénéficier d’une prime de 100 euros ? Cette initiative tend à encourager plus de monde à réduire l’empreinte carbone de ses déplacements pour le trajet domicile-travail.


Covoiturage, un concept de plus en plus apprécié par les Français

Afin de développer la pratique du covoiturage en France, le gouvernement vient d’annoncer un plan pour 2023. Celui-ci consiste à encourager les Français à rouler de façon plus responsable en leur offrant des aides financières. Les conducteurs qui en profiteront obtiendront alors une prime de 100 euros au total, une aide accordée par le Gouvernement. Le but est d’atteindre 3 000 000 de trajets faits en covoiturage, quel que soit le type de voitures utilisées, que ce soit en véhicule électrique, hybride ou même à moteur thermique, alors que ce chiffre se limite seulement à 900 000 actuellement. Un conducteur qui souhaite être éligible à ce type de coup de pouce de « co-voiturage » doit remplir quelques conditions. Pour les personnes qui réalisent des covoiturages réguliers ou même occasionnels depuis leur maison à leur lieu de travail, elles avouent que c’est plus convivial. De plus en plus de Français apprécient cette idée de voyager en groupe au quotidien.

Des aides de l’État accordées pour les conducteurs éligibles

Vous l’aurez compris, pour pouvoir bénéficier de cette prime de 100 euros, il existe certaines conditions d’éligibilité à remplir. Le montant de la prime versée d’une centaine d’euros permet tout simplement d’inciter plus d’individus à rouler de manière plus verte. Pour en bénéficier, les automobilistes éligibles doivent s’inscrire sur une plateforme de covoiturage (inscription gratuite) qui certifié et contrôlée par l’État. Il faut également justifier de 10 trajets de 80 km allers-retours en trois mois. Un budget de 150 millions d’euros sera alloué à ce projet. Dans le même concept, l’État envisage également de travailler avec les collectivités locales pour développer des aires de covoiturage et des parkings dédiés à cet effet.

Favoriser l’écomobilité lors du trajet domicile-travail

L’écomobilité est au centre de toutes les discussions en ce moment. Afin de la favoriser, on incite les populations à se déplacer ou rouler « en groupe » surtout pour les trajets domicile-travail. On parle alors de covoiturage domicile-travail. Pour les déplacements courants (courte distance ou longue distance), ou pourra par exemple les réaliser en mode « autopartage » en aller-retour. Les modes de transport en groupe, c’est-à-dire les transports en commun et les transports collectifs, pour aller travailler sont aussi encouragés pour favoriser l’écomobilité.

Minimiser l’empreinte carbone et réduire les embouteillages

Le covoiturage permet de rouler de manière plus écologique et donc de réduire sensiblement l’empreinte carbone mais aussi de fluidifier le trafic en agglomération, sur les grands axes routiers, les périphériques et dans les centres urbains engorgés aux heures de pointe. Ce concept vise à réduire le plus possible le nombre de véhicules en circulation pour minimiser les émissions de CO2. Notez que les voitures représentent environ 15 % des pollutions engendrées par le gaz à effet de serre. Dans le même principe, on encourage aussi l’utilisation de véhicules écolos comme les voitures hybrides rechargeables qui se révèlent moins polluantes que ceux disposant d’une propulsion à moteur thermique (Diesel ou Essence).

Faire des économies en se déplaçant en groupe lors des trajets quotidiens

Outre le fait que le covoiturage soit un éco-déplacement efficace, ceux qui le pratiquent, en particulier les salariés modestes, pourront faire des économies allant jusqu’à 2 000 euros. Cela est dû au fait que les consommations énergétiques seront moindres, car les dépenses liées à l’achat de carburant diminueront de manière considérable. Le partage des frais (frais de transport et frais de déplacement) en covoiturage libre est aussi un plus, contrairement à l’autosolisme où le conducteur doit à lui seul payer tous les frais. Même si tout le monde n’est certainement pas d’accord avec ce principe d’autopartage, il reste quand même intéressant d’un point de vue économique grâce aux dépenses qui se trouvent réduites.


Pour en savoir plus sur les mobilités vertes et les différents moyens de transport écologiques, rejoignez-nous sur notre page Facebook Paru Vendu.
 

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Isabelle Henry le 28/12/2022

144 563 annonces auto

Nissan Qashqai

Voir l'annonce

Peugeot 308

Voir l'annonce

Porsche Cayenne

Voir l'annonce

Volkswagen Polo

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Covoiturage, quand rouler en groupe permet de profiter d'aides financières du Gouvernement

Decouvrez comment le covoiturage est encourage avec la prime de 100 euros trajet domicile-travail. Une nouveauté pour l'ecomobilite et pour reduire l'empreinte carbone