Écomobilité scolaire : le vélo en trajet domicile-école pour amoindrir l'empreinte carbone

 
Ecomobilité-scolaire-vélo
Un enfant sur un vélo en compagnie d’un de ses parents

L’écomobilité scolaire en vélo ou à pied est encouragée pour limiter l’usage de voiture en trajet domicile-école et favoriser la mobilité douce. Cette initiative a pour but de développer les déplacements écolos et réduire les émissions de CO2 en privilégiant la mobilité douce.


L’écomobilité scolaire pour réduire les émissions de CO2

Au cours de cette nouvelle rentrée, l’écomobilité scolaire est encouragée dans le but d’amoindrir la dépendance aux locomotions motorisées. On encourage alors les personnes, parents et écoliers, à privilégier les mobilités douces pour minimiser les émissions de gaz carbonique. Il est par exemple possible d’aller à pied pour se rendre à un établissement. De plus, la marche reste une activité physique utile pour les petits pour leur développement physique. On a donc tout à y gagner en adoptant des modes de déplacement peu polluants et dégageant un taux de CO2 moindre. Quant aux adolescents, ils rouleront à vélo sur les pistes cyclables pour contribuer à l’écomobilité scolaire.

Opter pour le vélo pour se déplacer ?

Dans certaines régions françaises, les zones cyclables à vélo sont de plus en plus nombreuses pour le développement de l’écomobilité scolaire. Et ce n’est pas un hasard si certaines infrastructures routières dans les plus grandes villes de France comme Paris, Montpellier ou Lyon ont été aménagées. En effet, une partie des voies de circulation ont été transformées pour que les piétons profitent d’une route plus large. Une telle initiative incite à favoriser la marche à pied au profit des modes de transport polluants. D’autres aménagements sont aussi construits près des écoles dans le même but, surtout durant les heures d’entrées ainsi que de sorties de classe. Les parkings privés et le stationnement de véhicules près des établissements laisseront place à une zone piétonne et ce, dans le but de développer l’écomobilité scolaire.

Limiter l’usage de voiture et favoriser les déplacements écoresponsables

La voiture est de nos jours, le mode de transport le plus utilisé par les parents pour emmener leurs enfants à l’école. Près de 30 % des déplacements urbains entre la maison et le collège se font à bord d’un véhicule. Même sur une distance relativement proche, on préfère être confortablement installé dans son auto que de se rendre à pied ou à vélos. Alors, pour développer l’écomobilité scolaire, les collectivités locales et le Ministère de la transition énergétique ont concerté pour établir un plan de politique de déplacement urbain. D’ailleurs, le plan Mobi a été mis en place afin d’encourager toute personne aux mobilités durables. Ce projet a pour but de mener un plan de déplacements urbains dans 200 établissements. Il concerne 47 000 écoliers qui profiteront d’un programme spécifique les encourageant à trouver de meilleurs alternatifs à la voiture et contribuer à l’écomobilité scolaire.

Pourquoi inciter la population à la marche à pied ?

De nos jours, rares sont encore ceux qui effectuent le trajet domicile-école à pied ou avec d’autres modes de transport écologique. Pour contribuer à l’écomobilité scolaire, les trajets courts doivent être parcourus aux modes de transport dit « mobilité douce ». Par exemple, aller au lycée en se servant d’une trottinette, à bicyclette ou pourquoi pas à pied reste une excellente façon de réduire les émissions de gaz carbonique des voitures. Et si vous devriez quand même rouler à bord d’un véhicule, il est recommandé d’acheter des autos électriques d’occasion qui restent les plus adaptées. Ils laissent un minimum d’empreinte carbone pour la protection de l’environnement.

Quel est l’enjeu des mobilités écolos ?

La mobilité douce est un ensemble de modes de déplacements visant à réduire l’emploi des automobiles. Non seulement l’usage des véhicules engendre des émissions de CO2 conséquentes, mais cela contribue aussi à créer des embouteillages. Ainsi, se déplacer de manière écoresponsable est devenu une priorité centrale. Par ailleurs, moins d’automobiles circuleront, surtout dans un milieu urbain où il y a une forte agglomération. C’est pourquoi l’écomobilité scolaire est encouragée afin de contribuer à la diminution de la pollution. Certaines voitures citadines d’occasion peuvent néanmoins se révéler moins polluantes et peu énergivores. Acheter un modèle de ce type s’avère intéressant sur le long terme puisque, non seulement vos dépenses en carburant diminueront, mais vous profiterez également d’un moyen de déplacement fiable en écomobilité scolaire.

Quels sont les moyens appliqués en mobilités partagées ?

Outre l’écomobilité scolaire, le covoiturage reste l’un des moyens les plus faciles pour réduire l’utilisation trop fréquente de voiture. On pourra considérer la mobilité partagée comme un transport en commun avantageux. En fait, c’est un concept libre-service puisque les « passagers » ne paient pas de frais de ticket contrairement au bus public. Il s’agit plutôt d’un autopartage où plusieurs personnes qui doivent se rendre à un même endroit acceptent de monter dans une seule automobile au lieu d’une voiture individuelle. Dans certains cas, le recours aux transports en commun pour un trajet domicile-travail est vivement encouragé pour les salariés. En effet, les transports publics comme le tramway ou le bus se révèlent pratiques pour les déplacements courants tout en minimisant l’impact environnemental.

Les meilleures alternatives à la voiture à moteur thermique

Encourager les personnes à l’écomobilité scolaire est certes une bonne chose, mais ce n’est pas suffisant pour une transition énergétique rapide et efficace. L’emploi des transports alternatifs aux autos Diesel comme les véhicules électriques ou bien celles à assistance électrique est également recommandé. En effet, ce type de voiture produit moins de CO2, car il ne possède pas de moteur thermique. Il faut noter que les moteurs thermiques se révèlent plus polluants. Réduire leur utilisation contribuera au développement de l’écomobilité scolaire. Pour ceux qui souhaitent faire le grand pas et vendre leurs voitures dotées de moteurs thermiques, il vous faut déterminer la valeur réelle de votre bien. Par ailleurs, vous aurez toutes les chances de dégager une marge bénéficiaire intéressante.


Retrouvez sur notre chaîne Youtube Paru Vendu les bonnes pratiques et astuces pour vendre votre voiture familiale et passer à l’écomobilité scolaire et aux mobilités douces au quotidien en achetant un vélo cargo par exemple.

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Isabelle Henry le 28/09/2022

 

Envoyer cet article à un ami

Écomobilité scolaire : le vélo en trajet domicile-école pour amoindrir l'empreinte carbone

Decouvrez pourquoi se developpe l'ecomobilite scolaire et l'essor du velo cargo en tant que mobilite douce vs la voiture pour le trajet domicile ecole