Les nouveautés auto de la rentrée 2009

 

Et si le meilleur moyen de tordre le cou à la morosité qui touche le monde automobile consistait à lancer des voitures qui donnent envie de les acheter ? Plus propres, plus sobres, plus citoyennes, les nombreuses nouveautés qui marquent cette rentrée 2009 sont aussi diablement excitantes et désirables.
De là à dire que la crise a du bon, il n’y aurait donc qu’un pas ?

 

<< Retour au sommaire Archives Nouveautés autoAudi A5 Sportback
 
A5 Sportback.jpg
Le coupé familial et compact
Si l’Audi A5 Sportback reprend le principe du coupé à 5 portes inauguré par la grande Mercedes CLS, elle innove en étant la première du genre à intégrer le segment des berlines compactes puisqu’elle repose sur la plate-forme de l’Audi A4.
Elle emprunte toutefois ses éléments de style au coupé A5, à l’image de l’élégante vague dessinée par sa ligne de ceinture de caisse. Sous son grand hayon, l’A5 Sportback dissimule un coffre dont la contenance peut passer de 480 à 980 litres, une fois les deux sièges arrière rabattus.
Pour son lancement qui interviendra en octobre 2009, juste après le Salon de Francfort, l’Audi A5 Sportback sera disponible avec 5 motorisations : en essence, un 2.0 TFSI décliné en 180 ch ou en 211 ch (transmission intégrale) et un V6 3.2 FSI de 265 ch ; en Diesel, un 2.0 TDI de 170 ch, un 2.7 V6 TDI de 190 ch et un 3.0 V6 TDI de 240 ch. Tous ces moteurs disposeront d’une récupération de l’énergie au freinage.
Prix : non communiqué.
 
 


BMW X1
 
 
X1.jpg
Un petit frère pour le X3
Pour se faire une place dans le segment déjà fort encombré des SUV compacts (Ford Kuga, Nissan X-Trail, Renault Koleos, Toyota RAV4, VW Tiguan…), le BMW X1 jouera la carte du prestige tout en restant relativement abordable grâce à la présence de versions à deux roues arrière motrices.
Long de 4,46 m, le X1 mesure 11 cm de moins que le X3… qui est appelé à grandir ! Sa carrosserie au style sportif affirmé abrite un habitacle fonctionnel aux matériaux haut de gamme qui pourra être illuminé (en option) par un toit panoramique en verre.
Surnommé sDrive (propulsion) ou xDrive (transmission intégrale), le X1 proposera d’entrée une gamme riche de 6 versions : X1 sDrive 18d (143 ch), X1 xDrive 18d (143 ch), X1 sDrive 20d (177 ch), X1 xDrive 20d (177 ch), X1 xDrive23d (204 ch) et X1 xDrive 28i boîte auto (258 ch). Récupération de l’énergie au freinage, arrêt et redémarrage automatiques du moteur seront disponibles en fonction des modèles.
Prix : à partir de 30 000 € (estimation).
 
 


Citroën C3 II
 
 
C3 II.jpg
Fenêtre… sur ciel !
Aussi ronde et sympathique que la première C3 lancée en septembre 2002, la nouvelle petite Citroën qui sera lancée au mois de novembre 2009 dynamise cependant ses traits et joue la double carte du raffinement et de l’équipement haut de gamme. En prime, mais en option, elle s’offre une petite prouesse technologique : le plus grand pare-brise du segment des berlines.
Contrairement à la plupart de ses rivales, la nouvelle C3 refuse de franchir le seuil psychologique des 4 mètres mais gagne cependant une petite dizaine de centimètres (3,94 m au lieu de 3,86 m) au grand bénéfice de l’habitabilité.
Elle aura aussi à cœur de faire oublier les plastiques « cheap » de la première version en adoptant la même planche de bord que la future DS3, sa déclinaison huppée et décalée qui aura, elle, la fameuse Mini en ligne de mire.
Très propre, la C3 disposera, dès son lancement, d’un moteur HDI 90 FAP (filtre à particules) ne rejetant que 99 g/km de CO2.
Prix : à partir de 13 500 € (estimation).
 
 


Ford Focus RS
 
 
Focus RS.jpg
La plus puissante traction avant du monde !
Depuis 40 ans, la griffe « RS » est associée aux véhicules Ford les plus performants. Et question performances, la nouvelle RS en impose : son cinq cylindres 2.5 l turbo de 305 ch, son train avant à pivot découplé et son différentiel à glissement limité Quaife qui permet aux roues avant de passer, en toutes circonstances, toute la puissance au sol, confèrent à la plus puissante traction avant du monde une efficacité sportive hors du commun. Le plus fort est que cette « bête de course » reste utilisable au quotidien grâce à l’extraordinaire souplesse de son moteur et à l’excellence de son amortissement.
En dépit de ses nombreuses spécificités et de sa carrosserie qui reprend les traits de la Focus WRC du Championnat du Monde des Rallyes, la RS est fabriquée sur les mêmes chaînes que les Focus « normales ». Voilà qui lui permet de s’afficher à un prix hyper compétitif : 33 650 €… soit 100 € de plus qu’une BMW Série 1 Diesel de 177 ch ou 8 000 € de moins qu’une Audi S3 de 265 ch !
Prix : 33 650 € (malus de 1 600 €).
 
 


Jaguar XJ
 
 
 XJ.jpg
Elle fait table rase du passé !
L’ancienne XJ, lancée il y a 7 ans, dissimulait un très haut standard technologique (dont une plate forme en aluminium) sous une classique carrosserie 3 volumes qui ne séduisait plus que les fidèles de la marque. Sa remplaçante, que l’on peut déjà commander (livraisons en novembre 2010), rompt délibérément, et très brutalement, avec le passé en adoptant une silhouette de coupé 4 portes à la lunette arrière très inclinée. Un court porte-à-faux avant et un porte-à-faux arrière très long se chargent visuellement d’étirer un peu plus encore cette déjà fort grande voiture (5,12 m).
Très aérodynamique et particulièrement légère compte tenu de son gabarit (1 800 kg seulement), la XJ promet d’être particulièrement performante. Elle est proposée avec un 3.0 litres V6 l Diesel de 275 ch et un nouveau V8 de 5.0 litres à injection directe (385 ch ou 510 ch avec compresseur) dont on pourra couvrir les feulements au moyen des 20 haut-parleurs d’une sono Bowers & Wilkins de 1.200 W !
Prix : à partir de 75 000 € (estimation).
 
 


Lexus RX450h
 
 
RX 450H.jpg
Le plus « vert » des gros 4x4
Apparu en 2001, le tout-terrain de loisir de Lexus a été décliné en version hybride lors du lancement de la seconde génération de RX en 2005. Cette version, baptisée RX400h, cède aujourd’hui sa place au RX450h qui peaufine les vertus de l’hybridation de type série-parallèle, technologie permettant au moteur électrique d’animer, seul, le véhicule à basse vitesse.
Entièrement redessinée, la carrosserie du RX450h dissimule un 3,5 litres V6 essence qui n’émet que 148 g/km de CO2 et qui, associé à deux moteurs électriques (le second entraîne si nécessaire les roues arrière), permet de disposer d’une puissance totale de 299 ch. Capable d’atteindre 50 km/h en mode électrique, le RX400h dépasse 200 km/h lorsque chevaux-vapeur et watts s’unissent.
Il est proposé en deux niveaux de finition (Pack Luxe et Pack Président) hyper équipés, le second offrant en plus des jantes de 19’’, une suspension pneumatique, un toit ouvrant électrique, un pack navigation-multimédia-audio et une caméra de recul.
Prix : à partir de 58 900 € (bonus / malus neutre).
 
 


Mercedes S400 Hybrid
 
 
S400 Hybrid.jpg
7,9 l/100 km seulement pour le navire amiral de Mercedes !
Lancée en 2005, la majestueuse Mercedes Classe S profite de son premier et discret restylage (calandre légèrement retouchée, double projecteurs antibrouillard, échappements trapézoïdaux…) pour étoffer sa gamme d’une version hybride qui associe un moteur électrique de 20 ch à un V6 3,5 litres de 279 ch.
Le moteur électrique est alimenté par une batterie lithium-ion qui se recharge en récupérant l’énergie dispersée en décélérant et en freinant. Si le moteur électrique se contente de donner un coup de pouce au V6 au démarrage et lors de fortes accélérations, il permet néanmoins de faire chuter les consommations de 20 % et les émissions polluantes de 21 % par rapport à une S350 classique. A tout cela s’ajoute un système Stop & Start permettant d’économiser jusqu’à 4 l/100 km en circulation urbaine.
Au final, cette berline qui accuse près de 2 tonnes sur la bascule n’impose qu’un petit malus de 750 € qui passe inaperçu ajouté à un prix de base de… 92 300 €.
Prix : à partir de 92 300 € (malus de 750 €).
 
 


Nissan GT-R
 
 
GT-R.jpg
Incroyablement efficace !
La Nissan GT-R est entrée dans l’histoire en avalant plus vite qu’une Porsche GT2 de 530 ch les 73 virages du mythique circuit du Nürburgring. Un exploit que la Nissan GT-R, qui vaut 100 000 € de moins que la Porsche, doit au talent de son pilote bien sûr, mais aussi et surtout à ses exceptionnelles qualités, à commencer par le formidable équilibre de son châssis.
Sous son design « manga » provocateur, la supercar de Nissan dissimule un V6 de 485 ch qui vous catapulte au-delà de 300 km/h, une boîte robotisée à double embrayage (positionnée à l’arrière pour une répartition idéale des masses), une transmission intégrale sophistiquée qui permet d’ouvrir les gaz en grand sans avoir à attendre d’être sorti des courbes, des freins signés Brembo hyper endurants et des jantes de 20’’ chaussées de pneus spécialement développés pour elle afin de la scotcher à la route… comme à la piste, seul endroit où il est raisonnablement possible de se faire une idée de l’étendue de son potentiel.
Prix : 82 550 €.
 
 


Opel Astra
 
 
Astra.jpg
Un design inspiré
Sortie en 2004, l’actuelle Astra s’apprête à céder sa place à une toute nouvelle version qui se distingue par une silhouette artistiquement sculptée et particulièrement séduisante.
17 cm plus longue et 11 cm plus large que celle qu’elle va remplacer, la nouvelle Astra propose un habitacle spacieux dont le traitement semble avoir fait l’objet de soins attentifs. C’est notamment le cas de la très belle planche de bord qui ressemble à celle de l’Insigna, « voiture de l’année 2009 », à laquelle l’Astra emprunte quelques équipements sophistiqués qui seront disponibles en option : amortisseurs à pilotage électronique FlexRide, phares adaptatifs, lecture des panneaux de limitation de vitesse OpelEye
Présentée au salon de Francfort et commercialisée début 2010, l’Astra bénéficiera d’une imposante palette de motorisations : quatre moteurs essence (100, 120, 140 et 180 ch) et quatre moteurs Diesel (95, 110, 130 et 160 ch).
Prix : non communiqué.
 
 


Peugeot 5008
 
 
5008.jpg
Le premier monospace compact de Peugeot
Treize ans après l’entrée en scène du premier Renault Scénic, Peugeot enrichit (enfin !) sa gamme d’un monospace compact qui, par son look, rappelle incontestablement le récent « crossover » 3008.
Long de 4,53 m (3 cm de moins que le nouveau Renault Grand Scénic), le 5008 offre cinq ou sept places dans un habitacle qui emprunte, à quelques détails près, sa très belle planche de bord au 3008.
En bon monospace, le 5008 soigne sa modularité et offre, en configuration deux places, un volume maximal de charge de 2 506 dm3 sur un plancher rigoureusement plat (678 dm3 en configuration 5 places). Ce vrai déménageur peut bénéficier d’équipements inédits dans la catégorie, comme un affichage tête haute et un système de mesure de distance de sécurité.
Le 5008 reçoit deux moteurs essence (1.6 l de 120 ch et 1.6 l turbo de 150 ch) et trois moteurs Diesel (1.6 HDI de 110 ch, 2.0 HDI de 150 ch et 2.0 HDI de 156 ch).
Prix : à partir de 22 500 € (estimation).
 
 


Porsche Panamera
 
 
Panamera.jpg
Famille, je vous aime…
Les (petits) enfants qui souffrent le martyr en essayant de caser leurs (petites) jambes à l’arrière de la 911 paternelle peuvent se réjouir… et casser leur tirelire pour aider papa à signer un gros chèque de 96 133 €, le minimum exigé pour acquérir la moins puissante des Panamera (400 ch tout de même !), une « S » dont le gros V8 4.8 l placé à l’avant entraîne les seules roues arrière. La Panamera 4S dispose du même bloc mais s’offre quatre roues motrices et une boîte robotisée PDK à 7 rapports, tout comme la Panamera Turbo qui, elle, délivre 500 ch et atteint 303 km/h (prix de base : 136 917 €).
Avec ses cinq mètres de long et ses presque deux mètres de large, la Panamera offre, dans son somptueux habitacle, une habitabilité généreuse à ses quatre passagers. Et ce coupé grand tourisme à quatre portes qui vous fait bénéficier de ses performances ébouriffantes dans le plus grand confort se montre même pratique avec son immense coffre de 445 dm3.
Prix : à partir de 96 133 € (malus de 2 600 €).
 
 


Seat Ibiza Cupra
 
 
Ibiza Cupra.jpg
L’espagnole au sang chaud
Dessinée par Luc Donckerwolcke, le « père » des dernières Lamborghini, la quatrième génération de Seat Ibiza fête son premier anniversaire. Et si les Ibiza « normales » bénéficiaient déjà d’un physique agressif, la déclinaison sportive Cupra qui ne s’applique qu’aux carrosseries 3 portes SC (Sport Coupé), se charge de rendre nos petites espagnoles bien plus méchantes encore.
Au menu une prise d’air agrandie au sourire carnassier, une calandre grillagée, des jantes alliage de 17’’, un diffuseur arrière, un pot d’échappement central triangulaire et une assiette abaissée de 10 mm. Exit le 1.8 turbo 180 ch de la génération précédente, place à un « petit » 1.4 l TSI qui, grâce à l’action conjuguée d’un compresseur et d’un turbo, délivre la même puissance que le « gros » 1.8 l tout en consommant 1,5 l/100 km de moins. Cet excellent moteur (inauguré par la Golf V) est accouplé à une boîte robotisée DSG à double embrayage dont les 7 rapports sont commandés par des palettes au volant. Le bonheur !
Prix : non communiqué.
 
 


Renault Scénic III court
 
 
Scénic court.jpg
Pour les « papas pilotes »
Lancé quelques semaines après le Grand Scénic (cinq ou sept places), le nouveau Scénic « court » (cinq places uniquement) a conservé le même sens de la famille que ses prédécesseurs mais se veut beaucoup plus dynamique à regarder et, surtout, à conduire ! Oubliée la position de conduite typée utilitaire (volant trop à plat, genoux trop repliés), place à une position de conduite de berline avec un siège bas (rassurez-vous, on domine toujours la route !) et un volant idéalement implanté, tout comme l’est le levier de changement de vitesse fiché sur la console centrale.
Le Scénic III bénéficie aussi de suspensions qui contiennent efficacement le roulis et d’une direction à assistance électrique qui donne (enfin !) toute satisfaction. De quoi prendre beaucoup de plaisir à aligner les kilomètres en profitant de la vue panoramique offerte par le grand pare-brise. 9 motorisations sont disponibles : 110, 130 et 143 ch en essence, 85, 105, 110, 130, 150 et 160 ch en Diesel.
Prix : à partir de 19 900 € en essence et de 21 200 € en Diesel.
 
 


Toyota Prius III
 
 
Prius III.jpg
3,9 l/100 km… et 2 000 € de bonus !
La Prius qui a fait connaître l’hybridation dans le monde entier peaufine sa technologie pour la sortie de cette troisième génération. Aérodynamique optimisée, pneus à basse résistance, refroidissement amélioré de l’électronique et de la batterie pour minimiser les pertes d’énergie, récupération de la chaleur à l’échappement pour faire grimper plus vite le moteur en température, moteur électrique plus puissant (+ 12 ch) et moteur thermique de plus grosse cylindrée (1.8 l / 92 ch au lieu de 1.6 l / 77 ch) moins sollicité, se chargent de faire passer la consommation de 4,3 l à 3,9 l/100 km (89 g/km de CO2).
En option (1 000 €), un toit équipé de panneaux solaires alimente la ventilation à l’arrêt ce qui permet d’éviter d’avoir à mettre la ventilation en route au démarrage.
Carrément jouissive en ville où elle peut rouler plus longtemps qu’auparavant en « tout électrique », la Prius III est aussi désormais très plaisante sur la route grâce aux améliorations apportées à ses trains roulants.
Prix : à partir de 25 690 € (bonus de 2 000 €).
 
 


Volkswagen Golf GTI VI
 
 
Golf GTI VI.jpg
Plus bourgeoise… plus sportive !
Entre la toute première Golf GTI de 1976 et les derniers exemplaires de la cinquième génération, plus de 1,7 millions de fans ont fait de la GTI un bestseller international… et ont contribué à forger le mythe d’une voiture qui s’est immédiatement imposée comme l’incontournable référence du segment des sportives compactes.
La nouvelle Golf GTI, sixième du nom, ne déroge pas à la règle avec son quatre cylindres 2.0 l TSI de 210 ch qui, en alliant souplesse et puissance, répond avec rage à la moindre pression sur la pédale des gaz. Un régal !
On peut être sportive et offrir un équipement digne d’une voiture de luxe : climatisation automatique, radio CD à écran tactile, radar de stationnement avant et arrière, allumage automatique des phares et détecteur de pluie sont montés de série. Et comme on peut être expert en négociations de virages et nul en manœuvres, la Golf GTI peut disposer en option (335 €) d’un système d’aide au stationnement qui fait les créneaux à votre place !
Prix : à partir de 27 500 € (malus de 200 €).
 

<< Retour au sommaire Archives Nouveautés auto

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D.Allignol le 29/09/2010

144 507 annonces auto

Renault Scenic IV

Voir l'annonce

Seat Ibiza

Voir l'annonce

Opel Crossland X

Voir l'annonce

Peugeot 3008

Voir l'annonce

Abarth Grande Punto

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Les nouveautés auto de la rentrée 2009

Plus propres, plus sobres, plus citoyennes, les nombreuses nouveautés qui marquent cette rentrée 2009 sont aussi diablement excitantes et désirables. De là à dire que la crise a du bon, il n'y aurait donc qu'un pas ?