Lille teste une voie réservée au covoiturage sur l'A1, un des axes les plus chargés de France

 
Marquage de voie reservee au covoiturage
L'autoroute A1 teste une voie réservée au covoiturage en cas de trafic dense. L'expérimentation a débuté enseptembre 2023 sur un tronçon près de Lille. - Photography ricochet64 / Getty Images©

 
L’autoroute A1 lance depuis septembre 2023, une expérimentation de voie réservée au covoiturage près de Lille. À terme, cette piste sera activée en cas de trafic dense sur cet axe très fréquenté. L’objectif est d’encourager les automobilistes à partager leurs véhicules et leurs trajets afin de fluidifier la circulation.

Une voie réservée au covoiturage pour réduire la pollution et le trafic sur un axe routier français

Une nouvelle mesure pour favoriser le partage de trajets et réduire les bouchons sur l’autoroute A1 est en test depuis le 18 septembre 2023. Il s’agit de la voie réservée au covoiturage, qui consiste à réserver la route de gauche aux véhicules transportant au moins deux personnes (chauffeur et au moins un passager), ainsi qu’aux transports en commun (bus et autocars) et aux voitures électriques. Cette voie réservée au covoiturage s’étend sur 10 km entre Dourges et Seclin, au sud de Lille, et n’est activée que lorsque le trafic est dense et que la vitesse est limitée à 70 km/h. L’objectif de cette expérimentation, qui durera six mois, est d’inciter les automobilistes à partager leur véhicule et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La circulation routière sur l’autoroute A1 : un enjeu de mobilité et de sécurité

Sur l’autoroute A1, l’un des axes névralgiques de la circulation aux abords de Lille, le flot incessant atteint des proportions majeures, enregistrant un impressionnant passage de 200 000 véhicules quotidiens dans les deux directions. Un fait notoire, notamment au niveau de Seclin, où pas moins de 150 000 véhicules (toutes les catégories confondues : voitures légères, grands véhicules utilitaires, poids lourds…) transitent chaque jour. Cette affirmation émane des autorités préfectorales, mettant en lumière l’enjeu majeur de gestion de la mobilité dans cette région fortement urbanisée. Dans cette perspective, l’instauration d’une voie réservée au covoiturage sur ce tronçon de rocade se profile comme une initiative capitale pour atténuer cette congestion persistante et favoriser des déplacements plus durables.

Comment Lille révolutionne le “car sharing” avec une route dédiée dynamique

Depuis 2019, la législation française autorise la mise en place de voies réservées à l’autopartage, emboîtant ainsi le pas à une pratique bien établie aux États-Unis. Des aménagements concrets de voie réservée au covoiturage en France fleurissent déjà sur des autoroutes et dans des villes telles que Lyon, Grenoble, ou encore Bordeaux, soulignant l’engagement du pays vers des solutions de mobilité plus durables et partagées.


Toutefois, c’est à Lille que se déroule une véritable révolution des habitudes de conduite. L’expérimentation de cette voie réservée au covoiturage dynamique sur ce tronçon autoroutier est un tournant majeur, comme le souligne le préfet Georges-François Leclerc. Cette initiative incarne un changement significatif dans l’usage individuel de la voiture. Elle promeut un mode de transport collectif pratique comme alternative de mobilité, en accord avec les impératifs actuels de durabilité et d’efficacité du réseau routier.

Une évolution dans les habitudes de déplacement : les véhicules partagés gagnent du terrain

Sur l’autoroute A1, une donnée marquante attire l’attention : actuellement, seulement 18 % des véhicules qui l’empruntent ont au moins deux occupants à bord. Xavier Delebarre, directeur interdépartemental des voies de circulation nord, souligne cette réalité, pointant cependant une évolution notable des comportements au fil des années. Il rappelle qu’il y a 15 ans, ce taux n’était que de 11 %, mettant ainsi en lumière un changement progressif et encourageant dans les habitudes de déplacement. Cette statistique démontre l’importance de l’initiative visant à instaurer une voie réservée au covoiturage. Cette mesure est alors destinée à dynamiser davantage cette évolution positive en faveur d’une mobilité partagée et plus responsable.

Les covoitureurs pourront profiter de trajets plus rapides

L’instauration de cette nouvelle voie réservée au covoiturage sur l’autoroute A1 promet d’offrir des avantages substantiels en termes de temps de trajets quotidiens. En effet, les covoitureurs pourront gagner jusqu’à 7 minutes sur cette portion particulièrement fréquentée. Cette opportunité se révèle particulièrement précieuse lors des périodes de densité du trafic, notamment en matinée entre 6 h et 10 h, certains soirs et les dimanches après-midi. Toutefois, il est important de noter que l’accès à cette voie réservée au covoiturage est strictement encadré. Les automobilistes enfreignant cette règle, clairement marquée par un losange sur une signalisation lumineuse, seront passibles, à partir du mois d’octobre 2023, d’une amende de 135 euros. Une mesure dissuasive visant à garantir le respect et l’efficacité de cette voie réservée au covoiturage.

La Métropole lilloise récompense les automobilistes qui pratiquent l’autopartage

Outre la nouvelle voie réservée au covoiturage, la Métropole de Lille a également mis en place le dispositif "changer ça rapporte" pour inciter les automobilistes à partager leur voiture avec d’autres passagers. Ce programme offre ainsi un bonus aux conducteurs qui évitent de rouler seuls aux heures de pointe sur les axes les plus congestionnés, comme l’A1 et l’A23. Ce dispositif, voté en décembre 2022, s’inscrit dans la volonté de réduire la pollution et les embouteillages dans l’agglomération lilloise.


Au niveau national, le gouvernement a pour objectif de passer de 900 000 à 3 millions de trajets en autopartage par jour d’ici 2027. Pour y parvenir, il a annoncé en décembre 2022 une prime de 100 euros pour les automobilistes qui s’y mettent. La voie réservée au covoiturage, le bonus, ces initiatives ont pour finalité de favoriser les modes de transport alternatifs et à sensibiliser les automobilistes aux enjeux environnementaux.


Suivez le compte Twitter de ParuVendu pour rester à l’affût des dernières nouvelles en matière de mobilité urbaine.


Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Isabelle Henry le 31/10/2023

225 340 annonces auto

Tesla Model 3

Voir l'annonce

Mercedes Classe GLC

Voir l'annonce

BMW Série 1

Voir l'annonce

Volkswagen Polo

Voir l'annonce

Tesla Model 3

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Lille teste une voie réservée au covoiturage sur l'A1, un des axes les plus chargés de France

Découvrez la voie réservée au covoiturage sur l'autoroute A1 près de Lille qui vise à fluidifier le trafic et encourager les trajets partagés en véhicules.