Dossier : Réparer

Qui appeler en cas de panne ?

 

Tomber en panne, cela peut arriver à tout le monde, n’importe où, n’importe quand ! Pour se tirer d’affaire, il existe heureusement des moyens beaucoup plus sûrs que l’éreintante « poussette » jusqu’à un hypothétique garage.

 
 

Des voitures modernes impossibles à réparer seul !

 
panne

Il est déjà bien loin le temps où l’automobiliste un tant soit peu calé en mécanique pouvait se dépanner tout seul sur le bord de la route. De plus en plus sophistiquées, les mécaniques actuelles sont certainement plus fiables que par le passé, mais cela ne les empêchent pas de faire parfois de petits caprices, le plus souvent d’ordre électronique.
Et là, même si vous avez à bord une trousse à outils de professionnel, vous n’aurez jamais dans votre coffre le très coûteux banc électronique qui vous permettra de diagnostiquer l’origine de la panne.
Quant à la réparer, ce n’est donc même pas la peine d’en parler ! Alors, que faire si votre voiture décide soudainement de vous lâcher ?

 



En panne sur l'autoroute ?

 

Inutile de vous jeter sur votre téléphone portable

Inutile d'essayer de joindre votre assureur ou le concessionnaire le plus proche dont vous avez trouvé le numéro de téléphone dans le manuel d’utilisation de votre voiture.


Sur l’autoroute, tout appel à l’aide doit se faire via une borne d'appel d'urgence

Il en va de même sur les voies rapides, sur certains périphériques et dans les tunnels.

Généralement espacées de deux kilomètres, ces bornes orange vous mettent en relation avec la société d’autoroute ou le centre de gendarmerie ou de police chargé de surveiller le secteur. Ce sont eux qui vous enverront le véhicule d’intervention de la société de dépannage agréée que vous devriez voir arriver dans la demi-heure qui suit… à condition d’avoir indiqué le plus précisément possible votre emplacement et les détails permettant de reconnaître votre véhicule (marque, modèle, couleur, immatriculation…).


Le tarif de l’intervention est fixé par arrêté

107 € du lundi au vendredi (entre 8 h et 18 h), 160,50 € la nuit ou le week-end.

Dans ces prix sont compris la réparation sur place (fournitures non comprises) ou, si elle est impossible, le remorquage jusqu’au garage de votre choix… mais dans la limite de 5 km après la plus proche sortie d’autoroute.

 



En panne en rase campagne ?

 

La plupart des contrats d’assurance comportent aujourd’hui une assistance dépannage

Il faut donc toujours avoir à bord le numéro d’appel de cette assistance (pensez à le mettre en mémoire dans votre portable) ainsi que votre numéro de contrat.


Votre assureur se chargera alors de contacter un dépanneur

Ce dernier effectuera la réparation sur place ou emmènera votre voiture dans le garage le plus proche (comptez au minimum 70 €, fournitures non comprises).
Certains contrats prévoient la couverture de frais annexes (nuits d’hôtel, location d’une voiture de remplacement, billet de train…), ce qui peut s’avérer particulièrement utile si vous tombez en panne loin de chez vous, en France ou à l’étranger. A vérifier avant de partir !


Votre auto est toujours sous garantie ou vous avez opté pour un contrat d’assistance ?

C'est le réseau d’assistance du constructeur qu’il vous faudra prévenir. Là encore, les éventuels frais annexes pourront vous être remboursés.

 



En panne tout prêt de chez vous ?

 

Ce n’est pas ce qui peut vous arriver de mieux !
En effet, certains contrats d’assurance comprennent des assistances qui n’interviennent pas à moins de 25 ou même 50 km de votre domicile. D’autres, en revanche, comme ceux de la GMF, de la MAAF, de la Matmut ou de Groupama, vous permettront d’être dépanné dans votre jardin ou au pied de votre immeuble.

Souscrivez une assistance indépendante de votre assurance

Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez fort bien souscrire une assistance indépendante de votre assureur comme Renault Assistance par exemple. Il vous en coûtera 50 € par an… sans avoir besoin de rouler forcément en Renault !

 



Le bon vieux système D

 

Faites appel à un ami !

Si vous n’êtes pas tombé en panne trop loin de chez vous, la solution la moins onéreuse consiste à faire appel à un ami qui pourra vous remorquer avec sa propre automobile.

 

Mais attention, l’opération doit se faire dans les règles de l’art

Câbles ou cordes sont interdits ! Il faut impérativement utiliser une barre de remorquage rigide (à partir de 15 € en grande surface ou dans un centre auto) qui devra être fixée en biais (arrière droit ou gauche du véhicule remorqueur et donc avant gauche ou droit du véhicule remorqué).

La vitesse maximum autorisée est alors de 50 km/h, ce qui proscrit d’office tout remorquage sur voie rapide ou sur autoroute. Pensez à allumer les feux de détresse des deux véhicules.
Ultime précision, le poids du véhicule remorqueur doit être supérieur à celui du véhicule remorqué. Vive les bons potes qui roulent en gros 4x4 !

 

Article suivant : Bris-de-glace ? Pas d'angoisses !

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

143 627 annonces auto

Citroën C3

Voir l'annonce

Citroën Grand C4 Picasso

Voir l'annonce

Volkswagen Golf

Voir l'annonce

Land-Rover Range rover velar

Voir l'annonce

Toyota Aygo

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Réparer