Rouler à vélo sous la pluie : 5 bonnes habitudes à adopter

 
velo-pluie
cycliste en train de rouler à vélo sous la pluie

Avec l’aide vélo électrique, vous aimeriez vous déplacer toute l’année en 2 roues non motorisé, même lorsqu’il pleut pour faire des économies d’argent et de carburant ? Les mobilités douces sont aussi l’occasion de se remettre au sport. Découvrez comment rouler à vélo sous la pluie en toute sécurité.


Prendre le vélo sous la pluie : étape 1, vérifier son matériel

La première chose à faire avant de rouler à vélo sous la pluie est de vérifier l’état des pneumatiques. Il est recommandé de ramener la pression des pneus à 1 bar de moins qu’habituellement pour une meilleure adhérence au sol. Cela évite les glissades en présence de quelques averses. Et pour gagner davantage d’adhérence à vélo sous la pluie, vous pouvez appliquer du vinaigre sur les pneus à l’aide d’un chiffon. Mais il faudra renouveler cette application avant chaque sortie et dès que le besoin s’en ressent. En outre, il existe un équipement essentiel si vous avez la possibilité : des pneus pour vélo spécial pluie pour mieux appréhender les virages et éviter les effets d’aquaplaning. Si vous comptez acheter une bicyclette d’occasion, pensez à vérifier d’abord son bon fonctionnement dans de bonnes conditions météo.

Point 2 : l'équipement nécessaire pour filer sous les gouttes

Avant de sortir votre vélo sous la pluie, munissez-vous de tout l’équipement nécessaire à commencer par vos vêtements. Tout cycliste devrait bien se vêtir pour circuler à vélo avec la pluie. Le premier équipement reste une veste ou un poncho imperméable en modèle léger et respirant, vient après le pantalon ou la jupe qui protège de l’humidité pour rester au sec. Le troisième équipement pour vous déplacer à vélo avec la pluie est une paire de gants ou de manchons. Vous pouvez aussi ajouter des protections pour vos pieds pour éviter qu’ils se mouillent (sur-chaussures étanches, chaussettes imperméables). Si vous conduisez un vélo électrique d’occasion ou neuf sous la pluie, pensez aussi à retirer votre batterie une fois garé et la remettre en place dès que l’averse est passée même si la plupart des batteries électriques sont réputées étanches.

Recommandations sécuritaires : adopter les bons gestes

Avant de rouler à vélo sous la pluie pour aller au travail, pour faire vos courses ou parcourir les pistes cyclables européennes, le port de casque, idéalement avec visière, est conseillé. Choisissez un modèle muni de couvre-casque imperméable pour vous protéger contre tout risque de choc ou chutes en présence d’averses. Cela assure votre sécurité. En effet, la route a tendance à devenir glissant sur les surfaces humides. A vélo avec la pluie, prêtez attention aux plaques de chantier et d’égout ainsi que les rails de tramway. Évitez surtout de rouler sur les surfaces peintes comme les bandes blanches sur le bitume, car elles sont moins accrocheuses et donc dangereuses. Doublez de prudence avec un VAE ou vélo sous la pluie. Freinez doucement, le réglage du frein avant et du frein arrière doit être identiques.

Conduire et circuler en fonction des conditions climatiques

Muni de tout l’équipement nécessaire avec votre vélo sous la pluie, il vous faut appréhender les obstacles et anticiper les freinages lorsque vous devez vous arrêtez pour assurer votre sécurité. Le bon réflexe est de freiner doucement pendant les averses. Bien que pédaler par mauvais temps peut être contraignant, avec un bon équipement et une conduite adaptée, rouler à vélo sous la pluie sera sans risque et amusant. Lorsqu’il pleut, vous devez savoir anticiper pour garantir votre sécurité. Rouler à vélo sous la pluie implique donc de freiner correctement, se préparer à temps en cas de flaques d’eau ou de feuilles mortes pour éviter les éventuelles chutes ou graves accidents.

Prendre son temps avec les mobilités douces : savoir s’arrêter quand il faut

En présence d’orages ou de fortes averses pluviales, arrêtez-vous un instant le temps que le mauvais temps passe. Empruntez en priorité les bandes cyclables qui vous sont réservées car plus sécuritaires pour les cyclistes. Conduire à vélo sous la pluie, dans ces conditions climatiques, peut vous faire perdre le contrôle du guidon et entraver ainsi votre sécurité. Sachez aussi que freiner par route humide nécessite beaucoup de prudence pour tous les usagers de la route, automobilistes et surtout conducteurs de deux-roues, car l’adhérence de vos pneus sera réduite. Évitez surtout un freinage brusque. Utilisez des jantes en aluminium pour un meilleur équipement au niveau des pneumatiques. Elles sont moins sensibles au contact de l’eau lors du freinage. L’essentiel pour tous les cyclistes est de rouler prudemment et raisonnablement avec votre vélo sous la pluie qu’importe votre équipement.

Depuis que la qualité de l’air devient une préoccupation mondiale, les modes de transport vert sont privilégiés, dont les vélos. S’il est courant de l’utiliser durant l’été, de nombreux usagers commencent à conduire leur vélo en cas de pluie en automne et en hiver comme au Danemark ou la bicyclette est reine.


Restez à l’affût des actualités en suivant notre flux de posts sur Twitter Paru Vendu.

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Martine Bonnet le 09/09/2022

 

Envoyer cet article à un ami

Rouler à vélo sous la pluie : 5 bonnes habitudes à adopter

Decouvrez comment rouler a velo sous la pluie en securite : quel equipement avoir, quelle conduite adopter et quelles habitudes prendre quand il pleut averse