Sécurité routière : tous les systèmes de conduite semi-autonome seraient défaillants

 
Selection d'une appli sur l'ecran tactile

La fiabilité des systèmes de conduite semi-autonome est mise en doute par beaucoup d’experts. - Photography Malte Helmhold / Unsplash©


Les tests de l'IIHS révèlent des défaillances majeures dans les systèmes de conduite semi-autonome, remettant en question la sécurité routière des voitures autonomes, freinant ainsi leur mise en circulation sur nos routes et leur vente.


Progrès nécessaires pour les systèmes de conduite semi-autonome selon l'IIHS

L'IIHS, organisme américain sans but lucratif, se consacre à évaluer la sécurité des véhicules dans le but de réduire les accidents routiers graves. Selon ses récentes conclusions, l'industrie automobile a encore des progrès à faire pour offrir des systèmes de conduite semi-autonome véritablement sécurisants. Parmi les quatorze systèmes testés, seul un a obtenu une note "acceptable", la plupart étant jugés "médiocres" en raison de leur inefficacité dans de nombreuses situations. Cette évaluation souligne la nécessité d'une amélioration significative dans le développement de ces technologies pour garantir la protection des conducteurs et des passagers à bord de ces voitures électriques du futur. Les résultats de l'IIHS mettent en lumière l'importance cruciale d'une approche plus rigoureuse et d'une mise en œuvre plus fiable des systèmes de conduite semi-autonome pour prévenir les accidents sur nos routes et de rester sur la conduite de voiture thermique ou véhicule électrique traditionnel jusqu’au solutionnement des défaillances des autos sans conducteurs.

Les tests évoquent la complexité des aides technologiques pour le conducteur

Les tests effectués sur les systèmes de conduite semi-autonome ont mis en lumière une combinaison d'aide à la conduite. Pour cela, les évaluations portaient sur plusieurs modèles de 2023 et 2024 de différents constructeurs automobiles. Les technologies observées incluent le maintien dans la voie et le régulateur de vitesse adaptatif, permettant un pilotage semi-autonome sur autoroute. Cependant, malgré ces avancées technologiques, les conducteurs doivent maintenir une vigilance constante et garder les yeux rivés sur la route. En effet, cette nécessité devient critique, car détourner son regard de la route pendant une période prolongée ou désactiver le freinage d'urgence automatique peut potentiellement compromettre la sécurité. Les résultats de ces évaluations mettent en évidence la complexité de l'intégration de la technologie semi-autonome et soulignent l'importance d'une utilisation prudente et responsable de ces équipements d’assistance au conducteur.

Des défaillances critiques dans la conception de ces technologies pour véhicules automatisés

Selon un communiqué de l'IIHS, de nombreuses défaillances sont constatées dans les systèmes de conduite semi-autonome, notamment en ce qui concerne la vérification adéquate de l'attention de l’automobiliste et sa disponibilité à reprendre le contrôle du véhicule (capteurs et radars divers). Les rappels d'attention ne sont souvent ni assez rapides ni assez énergiques pour réveiller un conducteur humain distrait. De plus, certains véhicules autorisent même leur utilisation lorsque les occupants n'ont pas bouclé leur ceinture de sécurité ou si d'autres dispositifs essentiels sont désactivés. Ces défaillances soulignent le besoin urgent d'une amélioration significative dans la conception et l'intégration de ces systèmes de conduite semi-autonome pour une utilisation sécuritaire.

Voitures autonomes : entre innovations et responsabilité des automobilistes

Les évaluations réalisées sur les systèmes de conduite semi-autonome soulignent que, bien que les voitures autonomes partielles puissent rendre les longs trajets plus confortables, leur contribution à la sécurité reste à prouver à ce stade. Il est crucial de rester prudent face aux appellations utilisées par certains constructeurs automobiles, car aucun système actuel n'atteint encore le niveau d'autonomie totale. En effet, les conducteurs demeurent responsables de nombreuses tâches et doivent rester attentifs en cas de défaillance du système d'automatisation. Cette mise en garde met en lumière les limites actuelles des systèmes de conduite semi-autonome et souligne la nécessité continue de rechercher des améliorations pour éviter tout risque d’accidents sur les routes et autoroutes.

Sécurité routière et autopilotage : Lexus dans le top et Tesla en plein flop

Parmi les systèmes de conduite semi-autonome évalués, seul le système de conduite assistée Teammate de la Lexus LS a réussi à obtenir une satisfaction notable. En revanche, des notes médiocres ont été attribuées à tous les autres systèmes d’assistance pour voiture sans chauffeur, y compris l'Autopilot de Tesla, selon les conclusions récentes.

Des mises à jour de logiciels nécessaires pour se déplacer sans mettre les mains sur le volant

Pour améliorer la sécurité routière, l'organisme recommande instamment aux constructeurs automobiles d'adopter des mesures plus strictes pour prévenir toute distraction des conducteurs et tout abus des systèmes de conduite semi-autonome. Une lueur d'espoir réside dans la possibilité d'apporter ces améliorations via des mises à jour logicielles relativement simples. Ces tests ont été réalisés sur divers modèles de constructeurs renommés tels que BMW, Ford, General Motors, Genesis, Lexus, Mercedes-Benz, Nissan, Tesla et Volvo. Mais il est clair que ces problèmes ralentissent le développement de la voiture autonome en France et dans le monde.


Restez informé des derniers tests sur les systèmes de conduite semi-autonome en suivant le compte Twitter Paru Vendu.


Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Isabelle Henry le 17/04/2024

143 627 annonces auto

Citroën C3

Voir l'annonce

Citroën Grand C4 Picasso

Voir l'annonce

Volkswagen Golf

Voir l'annonce

Land-Rover Range rover velar

Voir l'annonce

Toyota Aygo

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Sécurité routière : tous les systèmes de conduite semi-autonome seraient défaillants

Apprenez-en sur les systèmes de conduite semi-autonome. Les tests des voitures autonomes révèlent des défaillances critiques en termes de sécurité routière.