Dossier : Entretenir sa voiture

Tous les trucs pour aider votre auto à bien affronter l'hiver

 

Froid, pluie, brouillard, neige, verglas… Pour l'automobiliste, l'hiver semble prendre un malin plaisir à multiplier les pièges. Les conseils qui suivent vous aideront à traverser la mauvaise saison sans problèmes et, surtout, en toute sécurité.

 
 

Même si elles sont beaucoup moins fragiles que par le passé, nos autos détestent l'hiver… surtout lorsqu'elles couchent dehors. Et elles le font savoir par des petits caprices qui ont le don de mettre en rage même le plus zen des automobilistes. Démarrages difficiles, serrures gelées, portes coincées, frein à main bloqué... sont quelques unes des « joyeusetés » qui guettent les automobilistes.

Les quelques conseils qui suivent (et qui ne réclament aucune compétence mécanique) vous mettront à l'abri de toutes ces petites mésaventures.



La carrosserie : une histoire de joints

 

Après une nuit glaciale, la crainte des automobilistes est de voir leur voiture refuser de démarrer. Mais avant de tenter de lancer le moteur d’une voiture, encore faut-il pouvoir d’abord s’installer derrière son volant !

 

Les serrures sont coincées ?

Il suffit d'un peu d'humidité dans le barillet pour qu'un coup de givre rende la serrure de votre portière aussi inviolable que celle d'un coffre-fort.

  • N'essayez surtout pas d'introduire et de tourner la clé en force. Vous risquerez tout simplement de la casser dans la serrure et là, les choses se compliqueront sérieusement !
  • Si vous êtes en possession d’une bombe de dégivrage, injectez le produit dans la fente de la serrure. Sinon, empruntez un briquet (si vous êtes non-fumeur !) et chauffez la clé. Insérez-la ensuite de plus en plus profondément dans la serrure, en répétant l'opération à plusieurs reprises si nécessaire.
  • Le mieux est de traiter préventivement ! Avant que les nuits ne deviennent glaciales, vous aurez pris soin d’injecter de l'huile siliconée ou de la glycérine dans le barillet. Et surtout, pas de graisse ! Avec le froid, elle risquerait de figer et rendrait le bon fonctionnement de la serrure plus aléatoire encore.


Les portières sont bloquées ?

Lorsque la portière refuse obstinément de s'ouvrir, le fautif est très probablement le joint de caoutchouc qui l'entoure et qui reste collé contre le métal de la carrosserie.

  • Surtout, ne tirez pas comme un forcené. Vous risqueriez d’arracher et d’endommager définitivement ce joint qui vaut tout de même entre 30 et 120 € selon les modèles.
  • Essayez d’abord d’entrer par une autre portière… et ne craquez pas pour autant si toutes refusent de s’ouvrir.
  • Si cela vous est possible, réchauffez patiemment le tour de porte à l’aide d’un sèche-cheveux. Et si vous n’avez pas de rallonge assez longue, pulvérisez du dégivrant ou de l'eau chaude additionnée d'alcool par l'interstice de la portière.
  • Là encore, vous n’aurez pas à jouer les MacGyver en ayant recours en amont à un truc tout bête… et bon marché. Enduisez tout simplement tous les joints de portière de talc ou de savon de Marseille.


Les vitres sont bloquées ?

Là encore, inutile de vous acharner sur la manivelle du lève-vitre ou sur sa commande électrique puisqu’il suffira que l’habitacle se réchauffe pour que tout rentre dans l’ordre !

 

Les astuces de ParuVendu : tout ce qu’il faut avoir à bord en hiver
Avant l’arrivée des mauvais jours, pensez à ranger dans votre coffre quelques « accessoires » qui ont de fortes chances de se révéler particulièrement utiles, que ce soit devant chez vous ou sur la route.

  • Un bidon de lave glace antigel ;
  • Un produit de dégivrage du pare-brise ;
  • Une raclette pour les vitres ;
  • Une balayette pour ôter la neige de la carrosserie ;
  • Une lampe de poche ;
  • Une paire de gants ;
  • Une pelle pliante ;
  • Une trousse de secours ;
  • Un gilet de sécurité (dans l’habitacle) et un triangle de pré-signalisation (obligatoires).

 

 



Bien voir et se faire bien voir !

 

L’hiver, la nuit tombe plus vite, il pleut, il neige et le brouillard est fréquent. Autant d’occasions qui imposent de bien voir. Mais pour bien voir, encore faut-il avoir une bonne vue. A ce propos, à quand remonte votre dernière visite chez l’oculiste ?
Pour bien voir, il faut…

Porter des lunettes adaptées

Si vous êtes myope et/ou presbyte, des verres de teinte jaune clair adaptés à votre vue faciliteront la conduite par temps difficile (brouillard en particulier) en accentuant le relief. De tels verres existent bien entendu aussi pour les conducteurs qui ont une bonne vue !

 

Nettoyer régulièrement votre pare-brise

Avant l’hiver, un bon décrassage avec un produit lave vitres ménager s’impose. Répétez souvent cette opération tout au long de la mauvaise saison, surtout si vous fumez en voiture car un voile gras se dépose alors sur le pare-brise.

N’essuyez jamais un pare-brise embué avec la main car vous allez y déposer de grandes traces qui seront très gênantes la nuit. Ayez toujours à bord un petit chiffon sec non pelucheux.

Changer vos balais d’essuie-glace

Pour qu’ils conservent toute leur efficacité, les balais d’essuie-glace doivent être changés au moins une fois par an.

Des balais collés sur la glace par le gel seront irrémédiablement abîmés si vous les décollez en force. Attendez simplement que le système de dégivrage réchauffe le pare-brise.

Protéger les balais

Pour éviter le petit tracas cité juste au-dessus, pensez avant d’abandonner votre voiture pour la nuit à surélever les balais avec un bouchon de liège.

Lutter contre le givre

Pour ne pas retrouver chaque matin votre pare-brise recouvert d’une épaisse couche de givre, recouvrez-le le soir d’un morceau de carton découpé à ses dimensions.

Cela ne vous empêchera pas d’avoir toujours à bord une raclette ou mieux, mais plus cher, une bombe anti-givre qui vous évitera de vous geler les mains.

Et pour ne pas vider votre bombe tous les matins, enlevez d’abord la neige qui recouvre le pare-brise avec une petite balayette avant de vous attaquer à la glace qui est en dessous.

Vérifier votre éclairage

Faites remplacer toutes les ampoules défaillantes et faites régler la hauteur du faisceau pour bien éclairer la route.


Les astuces ParuVendu

Pour être bien vu, il faut :

  • un éclairage bien réglé : bien éclairer la route n’implique pas d’éblouir les autres usagers. Pensez à faire régler la hauteur du faisceau. S’il n’est pas encore obligatoire de rouler de jour avec vos feux allumés, n’hésitez pas à rouler en feu de croisement dès que le jour se met à tomber.
  • utiliser correctement les feux anti-brouillard : comme leur nom l’indique, les feux anti-brouillard ne doivent être utilisés que par temps de brouillard. C’est tout particulièrement vrai pour le feu rouge arrière qui est éblouissant, surtout lorsqu’il pleut. Et n’oubliez pas que l’utilisation abusive de ces dispositifs est passible d’une amende !
  • avoir son gilet de sécurité à portée de main : l’hiver, les pannes sont plus fréquentes, les petites sorties de route aussi, surtout sur la neige. Votre gilet de sécurité doit être à bord de l’habitacle et non pas sur le dossier de votre siège ou de celui du passager avant. Si celui-ci est blessé lors d’un choc, comment saisirez-vous votre gilet ? De plus, de nombreux sièges sont aujourd’hui équipés d’un airbag latéral qui, s’il se déclenche, vous empêchera, là encore, de revêtir votre précieux gilet.
 



La mécanique : prévenir vaut mieux que guérir !

 

En hiver, tous les organes mécaniques de votre auto sont plus durement sollicités. Du coup, les petites faiblesses qui ne sont pas trop gênantes à la belle saison deviennent systématiquement des causes de pannes dès que l’hiver sévit. Un petit check-up s’impose donc.

La batterie

Avec la généralisation des allumages électroniques, les démarrages par temps froid sont beaucoup moins problématiques que par le passé, à condition d'avoir une batterie en bonne santé.

Si votre batterie donne déjà des signes de faiblesse, soyez assuré qu'elle refusera tout service dès les premiers frimas. Essayez de la recharger ou, mieux, profitez des offres promotionnelles faites durant l'hiver par les centres-auto pour vous en procurer une neuve.


Le liquide de refroidissement

Si durant l'été, vous avez été obligé de compléter le niveau du vase d'expansion avec de l'eau douce, la teneur en produit anti-gel ne sera plus assez élevée. Il faut absolument faire vidanger le circuit de refroidissement, car vous risquez tout simplement d'exploser le radiateur ou, pire, le bloc moteur !

Le frein à main bloqué

L'hiver, oubliez le frein à main dont le câble ou les garnitures risquent de rester bloqués par le gel. Passez plutôt une vitesse.

Mais si jamais cet incident se produit, faites simplement chauffer le moteur et attendez que la chaleur dégagée par la ligne d'échappement réchauffe l'ensemble du mécanisme.

Les pneus

  • Ils doivent être en parfait état, à la pression préconisée par le constructeur (roue de secours comprise) et présenter des sculptures suffisamment profondes pour bien évacuer l’eau.
  • Si vous habitez dans une région où le climat est rude, l’achat de pneus hiver lamellisés s’impose.
  • Et pas de fausses économies ! Il faut impérativement monter ce type de pneus sur les quatre roues. Sur une traction (roues avant motrices), si vous n’équipez que les roues avant, vous améliorerez certes les performances au démarrage mais, en virage ou en phase de freinage, le train arrière forcément moins adhérent aura de fortes propensions à faire partir votre voiture en tête à queue.
    Si vous n’équipez que les pneus arrière d’une propulsion (roues arrière motrices), c’est le phénomène inverse qui aura de fortes chances de se produire. Poussée par des roues arrière qui seront les seules à offrir une bonne adhérence, votre voiture aura tendance à tirer tout droit à chaque virage.

Les freins

Ils doivent être parfaitement équilibrés pour qu’ils ne tirent pas la voiture d’un côté ou de l’autre. Un défaut qui se corrige assez facilement au volant sur sol sec mais qui peut être lourd de conséquences sur une chaussée présentant une faible adhérence.

 

Les astuces ParuVendu : du bon usage des câbles de démarrage

Attention, même très récente, une batterie peut se vider en une nuit si vous oubliez d'éteindre les feux de position ou un simple plafonnier. Par précaution, ayez toujours dans la voiture des câbles de démarrage. Vous pourrez ainsi démarrer votre voiture beaucoup plus aisément qu’à la « poussette » et, le cas échéant, dépanner votre voisin. Voilà la bonne procédure à suivre :

  • couper le contact du véhicule de dépannage avant de brancher les câbles ;
  • placez une des pinces rouges sur la borne "plus" de la batterie à plat et placez l'autre pince rouge sur la borne "plus" de la batterie de la voiture dépanneuse ;
  • placez une des pinces noires sur la borne "moins " de la batterie de la voiture dépanneuse puis fixez l'autre pince noire sur la masse de la voiture en panne. N'importe quelle partie métallique du moteur fait l'affaire. Ne jamais la brancher sur la borne "moins" car, si la batterie est en court-circuit, elle endommagera alors la batterie "saine" de l'autre véhicule ;
  • faites tourner le moteur de la voiture dépanneuse aux environs de 2.000 tr/min afin de bénéficier d'un coup de main de l'alternateur ;
  • essayez alors de démarrer la voiture en panne. Ne tirer pas sur le démarreur plus de 15 secondes et, si le moteur ne s'est pas mis en marche, attendez environ une minute avant une nouvelle tentative ;
  • après le démarrage de la voiture en panne, attendez de 2 à 3 minutes avant de débrancher les câbles dans l'ordre suivant : d'abord la pince noire connectée à la masse du véhicule en panne, puis la borne noire connectée à la borne "moins" de la batterie de dépannage et, pour terminer et dans un ordre indifférent, les bornes rouges reliées aux "plus".

 

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D.Allignol

143 627 annonces auto

Citroën C3

Voir l'annonce

Citroën Grand C4 Picasso

Voir l'annonce

Volkswagen Golf

Voir l'annonce

Land-Rover Range rover velar

Voir l'annonce

Toyota Aygo

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Entretenir sa voiture

Bien entretenir sa voiture évite généralement de gros désagréments. Des problèmes qui peuvent vous coûter cher, autant au sens propre qu'au sens figuré.