Vers plus de voies réservées au covoiturage dans les métropoles de France

 
Marquage au sol d'une voie reservée au covoiturage

La signalisation des voies réservées au covoiturage, innovation de la Convention citoyenne pour le climat, se modernise depuis son lancement en 2020. - Photography ricochet64 / Getty Images©

 

Le lancement des voies réservées au covoiturage vise à repenser la mobilité. Avec une signalisation adaptée, l'autopartage prend de l'ampleur. Toute voiture partagée bénéficie désormais d’axes dédiés, renforçant l'engagement pour une circulation plus fluide. Objectif désengorger le trafic et favoriser l’autopartage.

 

Expansion des voies réservées au covoiturage : une avancée pour le transport éco-responsable

Depuis 2020, un changement significatif s'opère sur les routes des grandes métropoles françaises, telles que Lyon, Nantes, Strasbourg, Annecy et Lille, avec l'émergence d'un symbole en forme de losange, signalant les voies réservées au covoiturage. Ces voies réservées au covoiturage sont devenues un élément clé de la politique de transport durable, offrant une alternative efficace à la congestion routière. À la fin de l'année 2023, le pays comptait déjà environ 115 kilomètres de ces axes spéciaux, témoignant de l'engagement croissant des autorités locales en faveur de l’autopartage et de la réduction des émissions de CO2. Cette expansion reflète également une prise de conscience collective sur les avantages écologiques et économiques de cette autre forme d’usage de la voiture, qu’il s’agisse d’une voiture SUV, berline, citadine ou encore une familiale. Une telle disposition incite de plus en plus de citoyens à adopter cette pratique conviviale et respectueuse de l'environnement.

Lancement des nouvelles directives de circulation en 2024

Dans une récente annonce, l'arrêté du 5 avril 2024 est venu apporter des modifications significatives à celui émis le 24 août 2020, clarifiant notamment les directives entourant la signalisation des voies réservées au covoiturage. Selon ces ajustements, le lancement de ce marquage au sol sera désormais effectué non seulement sur les files de gauche, mais aussi sur celles de droite des routes. Cette mesure s'étend aux axes à deux axes de circulation de chaque côté, séparés par un terre-plein central, tout comme aux routes comprenant trois axes. Ce lancement confirme l'engagement continu des autorités à promouvoir le transport collectif comme une solution viable pour réduire la congestion routière et les émissions de carbone. Il témoigne également de la volonté de rendre ces voies réservées au covoiturage plus accessibles et efficaces pour les automobilistes propriétaires de grandes voitures, type monospace, auto familiale ou plus petites, type citadine, et les autres usagers de la route.

Évolution de la signalisation routière : un test pour les voitures à faibles émissions

Dans une mise à jour majeure, l'arrêté du 5 avril 2024 précise que le dispositif de signalisation des voies réservées au covoiturage sera soumis à une phase d'expérimentation d'une durée de six ans. Cette démarche ambitieuse vise à évaluer l'efficacité et l'impact des voies réservées au covoiturage sur la circulation et l'environnement. Conformément aux nouvelles directives, les gestionnaires de voirie auront la possibilité de demander cette expérimentation, ouvrant ainsi la porte à une diversité de configurations, telles que l'inclusion de véhicules de transport en commun, de taxis, ou encore de véhicules transportant un nombre minimum d'occupants, allant de deux à trois personnes. De plus, les véhicules à très faibles émissions comme les voitures électriques et hybrides rechargeables pourraient également être pris en compte dans ce cadre, soulignant ainsi l'engagement continu en faveur de la mobilité durable.

Autopartage : les nouvelles mesures incitatives de l'État

Depuis septembre 2023, l'État a mis en place des mesures incitatives pour encourager l'adoption des pratiques d'autopartage, notamment en proposant aux collectivités des mécanismes de contrôle et de sanction. Cette initiative, actuellement en phase de test pour une durée de deux ans, vise à évaluer son efficacité et son impact sur la fluidité du trafic et la réduction des émissions de CO2. Dans le cadre de ces mesures, tout conducteur surpris à emprunter les voies réservées au covoiturage sans y être autorisé s'expose à une amende forfaitaire de 135 euros. Cette démarche dissuasive vise à garantir le respect des règles de circulation et à favoriser l'utilisation responsable des infrastructures dédiées à la mobilité partagée.

La voiture au cœur de la transition écologique : réduire les bouchons et la pollution

Selon les informations publiées sur le site officiel du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, les voies réservées au covoiturage ont été instaurées dans le but clair de fluidifier le trafic routier et d'améliorer la qualité de l'air dans nos villes. Cette initiative s'inscrit dans une vision plus large de promotion de ce mode de transports collectifs et des services de transport public, visant ainsi à réduire les embouteillages et les émissions de polluants. En favorisant l'utilisation partagée de la voiture, ces voies réservées au covoiturage encouragent une utilisation plus efficiente de l'espace routier.

Mobilité durable : les initiatives post-Jeux olympiques sur les autoroutes A1 et A13

En dehors de cette phase d'essai des voies réservées au covoiturage, une autre mesure d'envergure est en cours de déploiement sur plusieurs grands axes routiers d'Île-de-France, notamment le périphérique parisien, en prévision des Jeux olympiques. Durant cette période, la voie de gauche sera exclusivement réservée aux véhicules des Jeux, aux transports en commun ainsi qu'aux taxis, afin de faciliter la mobilité des participants et des spectateurs.

 

Après les Jeux, le gouvernement a prévu de réaffecter ces voies réservées, particulièrement aux heures de pointe, pour favoriser les transports en commun et le covoiturage sur l’autoroute A1 et l’A13 dès le début de l'année 2025. Dans la même optique, la municipalité de Paris envisage de mettre en place une mesure similaire sur le boulevard périphérique d'ici la fin de l'année 2024.

 

Suivez toute l’actualité sur la mobilité en vous abonnant au compte X ParuVendu.

 

Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Martine Bonnet le 31/05/2024

147 417 annonces auto

Volkswagen Tiguan

Voir l'annonce

Peugeot 3008

Voir l'annonce

Peugeot 2008

Voir l'annonce

Renault Megane IV

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Vers plus de voies réservées au covoiturage dans les métropoles de France

Renseignez-vous sur les voies réservées au covoiturage : lancement d'une nouvelle signalisation pour autopartage de voiture, favorisant cette mobilité.