Dossier : Acheter une occasion

Voitures : low cost ou occasion ?

 

10.000 euros en poche… et un grave dilemme à la clé ! Vaut-il mieux acheter une voiture low-cost basique mais flambant neuve ou une occasion un peu défraîchie mais super équipée ?

 
 
 
Dacia Logan
Un peu énervés par le succès de la Dacia Logan « made by Renault », d’autres grands constructeurs (Toyota et Volkswagen pour ne citer qu’eux) envisagent aujourd’hui d’exploiter également le juteux filon de la voiture « low-cost », en bon français « voiture à bas coût ».
Mais en attendant, la Dacia Logan reste la seule « vraie » low cost disponible sur notre marché et il y a de fortes chances pour que la seconde soit, elle aussi, une Dacia. Présentée au dernier salon de Genève et roulant déjà au Brésil où elle est badgée Renault, la Dacia Sandero, berline compacte 5 portes (coffre avec hayon), va au devant d’un succès annoncé. « Manquerait plus qu’elle soit jolie » disaient ceux qui trouvaient que la Logan se vendait un peu trop bien. Pas de chance pour eux ! La très attendue Sandero, en plus d’être toujours « low-cost » (quelques centaines d’euros de plus que la Logan), pourra en effet se targuer de posséder un physique carrément sympa.
 
 
Une « low-cost » n’est pas une voiture au rabais

Contrairement aux idées reçues, une voiture low-cost n’est ni une toute petite voiture, ni une voiture au rabais qui fait l’impasse sur des notions essentielles comme le confort, les performances, la sécurité… ou la fiabilité. C’est une voiture moderne entrant dans la catégorie des familiales de gamme moyenne, fabriquée dans un pays à faible coût de main d’œuvre et spécialement conçue pour que ses coûts de production soient réduits au minimum. Fabriquée en Roumanie et reprenant nombre d’éléments généreusement éprouvés à la Renault Clio II (plate-forme, suspensions, motorisations…), la Logan a aussi recours a de nombreuses astuces pour contenir son prix, comme ses rétroviseurs extérieurs qui peuvent se monter indifféremment à droite ou à gauche ou encore ses glaces latérales planes, bien moins coûteuses à fabriquer que des glaces bombées.

Du coup, face à elle, seules quelques petites citadines sont aujourd’hui capables de s’aligner au même tarif, mais avec des moteurs moins puissants et surtout une moins bonne habitabilité et un compartiment à bagages rikiki. Quant aux voitures neuves qui offrent sensiblement la même longueur et donc la même habitabilité que la Logan (en berline ou en break), elles sont deux fois plus chères. Résultat, pour avoir mieux qu’une Logan pour le même prix, une seule issue possible : l’occasion ! 
 
 
Plus d’équipements de confort, plus de kilomètres aussi !

Face à la berline Logan viennent alors se poser des valeurs sûres de l’occasion comme la Peugeot 307, la Renault Mégane II, la Citroën C4, l’Opel Astra ou la Ford Focus. A vous une voiture au niveau d’équipement beaucoup plus généreux et au physique plus avenant, mais qui sera âgée de trois ans au minimum, qui aura donc « quelques » kilomètres au compteur et qui ne sera plus sous garantie. La Dacia, elle, est garantie 3 ans ou 100.000 km et, de plus, occupe le peloton de tête en terme de fiabilité, toutes catégories confondues !
Face au break Logan MCV qui peut offrir jusqu’à 7 places viennent naturellement se ranger des breaks (Peugeot 307 SW 7 places, Renault Mégane Estate…), mais également des monospaces (Renault Scénic, Citroën Picasso, Ford C-Max, Opel Zafira 7 places, Volkswagen Touran 7 places…). Mais pour 10.000 €, n’espérez pas trouver un modèle âgé de moins de cinq ans, surtout si vous recherchez un Diesel !
Entre une occasion dont les kilomètres au compteur rendent accessibles un confort et un niveau d’équipement à priori « hors budget » et une voiture low-cost flambant neuve dont vous serez le premier, et serein, propriétaire, le dilemme reste donc entier.
 

Article suivant : Les "mal aimées" en occasion : des affaires... à faire !

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D.Allignol le 02/12/2010

 

Envoyer cet article à un ami

Acheter une occasion