Dossier : Financer son projet

Budgéter la construction de votre maison

 

De l’achat du terrain à l’emménagement, le budget à prévoir dépend de nombreux paramètres. Outre le coût de la construction, vous devez pointer tous les éléments d’ordre technique, administratif… pouvant constituer autant de frais annexes au financement.

 
 

Les recettes

 
Budgéter la construction de sa maison

Vos ressources

  • Vos revenus actuels...............................
  • Une progression à venir...............................
  • Une cessation d’activité prévue (réalisation de projets professionnel ou familial)...............................
  • Pensions ou rentes...............................
  • Aides au logement (si recours à certains prêts)...............................
  • Autres...............................

Attention ! Les prestations familiales n’étant pas destinées à régler ce genre de dépense, elles ne doivent pas être comptabilisées.



Votre apport personnel

L’apport personnel est la somme dont vous disposez avant même d’emprunter.
Sont ainsi considérés comme apport :

  • vos économies placées sur un compte rémunéré (livret A, PEL…)...............................
  • votre participation aux résultats de l’entreprise...............................

Pour présenter un bon dossier de prêt à votre banque, votre apport doit représenter dans l’idéal 30 % du coût de l’opération (hors frais de notaire, de garantie…). Au minimum, il doit suffire à couvrir les frais de notaire et de garantie, soit environ 10 %.
>> Acheter sans apport ?



Vos emprunts

  • Montant du premier prêt contracté...............................
  • Montant du deuxième prêt contracté...............................
  • Montant des autres prêts contractés...............................

Il existe de nombreuses formes de crédits immobiliers. Gare aux prêts à taux variables, ou révisables, attrayants au départ mais soumis aux fluctuations du marché.
Quant aux formules sécurisées (plafonnées), elles ne vous protègent pas contre un allongement de la durée de remboursement en cas de hausse (probable…).

>> En savoir plus sur les taux révisables et sécurisés

Plus élevés (0,50 à 1 %), les prêts à taux fixe assurent en contrepartie des mensualités stables. On peut vous proposer un prêt modulable offrant une certaine souplesse, en fonction de vos rentrées d’argent.

>> En savoir plus sur les taux fixes

Les prêts d’accession sociale (PAS) ou conventionnés, aidés par l’état, sont avantageux à condition d’y avoir droit. Idem pour le prêt à taux zéro.
Si vous possédez un CEL ou PEL, c’est un atout.

 



Les dépenses

 

Le coût du terrain

  • Le prix d’achat...............................
  • Les honoraires du géomètre...............................
  • Les honoraires de l’agence immobilière...............................
  • Les « frais de notaire », dont les droits d’enregistrement...............................
  • Frais de viabilisation (raccordement en eau, électricité…)...............................

Le terrain représente 25 à 50 % du coût global.
S’il n’est pas vendu viabilisé, vous devez le faire raccorder aux différents réseaux : eau, électricité, gaz… et tout à l’égout. Montant : 3 500 à 5 000 € en moyenne, auxquels s’ajoutent 600 à 1 500 € de bornage en lotissement, ZAC ou AFU.
Le constructeur peut aussi réclamer une étude du sous-sol (à partir de 1 000 €).

>> Nos conseils pour chercher votre terrain et, surtout, choisir le bon terrain.


Le coût de la construction

  • Prix estimé par l’architecte ou le constructeur...............................
  • Montant des travaux restants (finitions...)...............................
  • Montant de l'assurance dommages-ouvrage...............................

L’option « à finir » proposée par certains constructeurs vous permet de terminer vous-même les travaux de finition (isolation, peinture, etc.). Ce système permet une économie de 30 à 40 % sur le coût de la construction.
Cette option est intéressante à condition d'avoir le temps nécessaire (et les compétences) pour effectuer les travaux d’électricité, de plomberie, de décoration…

>> En savoir plus sur les promoteurs-constructeurs : pourquoi faire appel à eux ?

>> En savoir plus sur les architectes : pourquoi faire appel à eux ?

Par ailleurs, vous êtes tenu de souscrire une assurance dommages ouvrage (3 à 6 % du prix de la maison) avant l’ouverture du chantier.

Bon à savoir : la demande de permis de construire est gratuite. Il est toutefois possible de la confier, moyennant finance, à un maître d’œuvre (architecte, bureau d’étude).

>> En savoir plus sur le permis de construire


Le coût de l’emprunt

  • Frais de dossier...............................
  • Paiement d’intérêts intercalaires (construction ou acquisition en VEFA)...............................
  • Autres...............................

Dans un premier temps, il peut arriver que le remboursement du prêt commence alors que vous payez encore un loyer pour votre logement actuel. Soyez prévoyant !


Les frais annexes

  • Taxe locale d’équipement (TLE ; systématique pour les communes d’Ile de France, et ailleurs, de plus de 10 000 habitants ; facultative pour les communes de moins de 10 000 habitants)...............................
  • Taxe départementale pour le financement des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE)...............................
  • Taxe départementale des espaces naturels et sensibles (TDENS)...............................
  • Raccordement à l’égout...............................

La TLE est en vigueur dans la plupart des communes. Calculée sur la base de la surface hors œuvre nette (SHON), vous la versez en une ou deux fois.

>> En savoir plus sur la TLE, la TDENS et la TDCAUE


Les frais liés à votre nouvelle maison

  • Taxe foncière...............................
  • Frais de déménagement...............................
  • Aménagements intérieurs...............................
  • Aménagements extérieurs...............................

 

 
 


 
 
ZAC : Zone d’aménagement concerté

AFU : Association foncière urbaine

CEL : Compte épargne logement

PEL : Plan épargne logement

TLE : Taxe locale d’équipement

TDCAUE :
Taxe départementale pour le financement des conseils d’architecture, d’urbanisme et d’environnement

TDENS : Taxe départementale des espaces naturels sensibles

PVR : Participation pour voieries et réseaux
 



Sommaire - Construire pas-à-pas

 

>> Etape 1 - Financez votre projet

Budgétez la construction de votre maison

>> Financez votre projet de construction

>> Etape 2 - Trouvez le terrain

>> Etape 3 - Concevez votre projet de construction

>> Etape 4 - Construisez vous-même ou faites construire ?

>> Etape 5 - Préparez la construction

>> Etape 6 - Suivez la construction

>> Etape 7 - Et après la fin des travaux ?


Des vidéos pourraient vous intéresser

Les deux héros de notre série dédiée à l'immo vous expliquent :

>> Le rôle de l'architecte dans la construction

>> Comment bien isoler votre maison

>> Toutes nos vidéos immo



Dernière mise à jour : septembre 2010



Le petit guide du constructeur
L'essentiel à savoir sur la construction, à portée de main

 

Téléchargez-le ! >> ici

 

ou feuilletez-le en ligne ! (cliquez ci-dessous pour faire apparaître le guide en plein écran)

Article suivant : Financer son projet de construction

Trouvez votre maison à construire

ou Déposez une annonce vente

   Trouvez votre logement

 

Envoyer cet article à un ami

Financer son projet