Dossier : Choisir votre prêt

CEL : une solution d'épargne pour votre logement

 

Comment épargner et bénéficier d’un prêt immobilier tout en gardant la disponibilité de son épargne ? C’est tout l’intérêt du Compte épargne logement (CEL). Explications.

 
 
 
CEL
Fantasista - Fotolia.com

Depuis les années soixante, les pouvoirs publics ont souhaité multiplier les produits d’épargne susceptibles de concilier des intérêts d’apparence inconciliable :

  • d’un côté, il s’agit d’épargner à des conditions avantageuses pour acquérir un logement au moyen d’un financement bancaire à taux réduit ;
  • de l’autre, les banques recherchent en permanence à faire travailler des fonds disponibles sur une durée significative.

Avec l’épargne logement, représentée notamment par le CEL, cet objectif est parfaitement atteint. Le principe est en effet simple : plus votre épargne est importante, plus elle génère des intérêts avec lesquels votre banque va pouvoir « travailler ». Le prêt que vous êtes susceptible d’obtenir pour financer votre projet immobilier sera donc plus élevé… si toutefois votre capacité d’endettement le permet !


Le CEL : comment ça marche ?


Avec le CEL, vous épargnez jusqu’à 15 300 € sur une durée de 18 mois maximum en effectuant un premier versement de 300€ puis des versements de 75 € minimum. Votre épargne reste disponible à tout moment. Concrètement, vous êtes libre d’effectuer des retraits sur votre CEL dans la limite d’un plancher de 300 € pour que le compte ne soit pas clôturé. Le taux de rémunération, hors prime d'État, est de 0,75 %.

 

 
Le CEL : Comment obtenir un prêt ?


Les conditions d’affectation

 

Pour obtenir un prêt par l’intermédiaire du CEL, il faut avoir pour projet :

  • La construction ou l’achat d’une résidence principale (neuve ou ancienne)
  • L’acquisition d’un terrain à construire à condition que le prêt finance simultanément les dépenses liées à la construction
  • Le financement de travaux d’économie d’énergie ou d’amélioration.

 

Bon à savoir :

Les CEL ouverts avant le 1er mars 2011 peuvent permettre l’obtention d’un prêt destiné à l’achat d’une résidence secondaire.

 

Les conditions liées au CEL

Votre CEL doit être ouvert depuis un minimum de 18 mois pour vous permettre l’obtention d’un prêt.


Il doit également avoir produit un minimum d’intérêts :


Projet associé au prêt                      Minimum d'intérêts requis
Travaux d'économie d’énergie (isolation, chauffage...)             22,50 €
Travaux de réparation ou d'amélioration                                   37,00 €
Construction ou acquisition de logement                                  75,00 €

 

Le montant et la durée du prêt

Le montant du prêt sera établi en fonction de sa durée et des intérêts générés pendant la phase d’épargne. Le montant maximum étant de 23 000€.

Le prêt peut durer entre 2 et 15 ans.

 

Bon à savoir :

Un prêt lié au CEL est tout à fait cumulable avec un autre obtenu par le biais du PEL. Toutefois le montant total ne peut dépasser la somme de 92 000€.

 

 

Le taux d'intérêt du prêt

 

Le taux d'intérêt du prêt est un taux variable. Il dépend de la période pendant laquelle l'épargne a été effectuée sur le CEL.

 

La prime de l'État

 

Pour les prêts accordés grâce au CEL, il est possible de bénéficier d’une prime d’Etat à la fin de la période d’épargne. Cette prime est de 1144€. Elle n’est pas exposée à l’impôt sur le revenu et est soumise aux prélèvements sociaux.

 

La Cession des droits à prêt

 

S’il arrive que le titulaire d’un CEL décède, ses héritiers ou légataires peuvent bénéficier du prêt ou de la prime d’épargne dans les mêmes conditions que ce dernier.


Le CEL : Un prêt immobilier garanti ?


Au jour de la souscription du CEL, la seule certitude qu’a le souscripteur sur les conditions du prêt immobilier, c’est la nature fixe et le montant du taux d’intérêt applicable. Pour autant vous n’avez pas la certitude d’obtenir ce prêt : ce dernier est en effet conditionné par votre capacité d’endettement, celle-ci devant vous permettre de rembourser l’emprunt sollicité. Ce qui suppose que le bien à financer n’entame pas plus du tiers de vos ressources !

 
 


 



Sommaire - Emprunter pas-à-pas

>> Etape 1 - Comprenez le vocabulaire de base de l'emprunt

>> Etape 2 - Choisissez votre prêt

>> Le prêt conventionné classique (PC)

>> Le prêt conventionné d'accession sociale (PAS)

>> Le prêt à taux zéro renforcé (PTZ+)

>> Le prêt à taux zéro (PTZ)

>> Le plan épargne logement (PEL)

Le compte épargne logement (CEL)

>> Action Logement, anciennement 1% logement

>> Une maison à 15 euros par jour

>> Le Pass Foncier ®

>> Le prêt social à la location accession (PSLA)

>> Etape 3 - Choisissez le taux et la durée

>> Etape 4 - Constituez votre dossiez de prêt

>> Etape 5 - Négociez le prêt

>> Etape 6 - Signez le contrat de prêt



Des vidéos pourraient vous intéresser...

Les deux héros de notre série vidéo dédiée à l'immo vous expliquent :
>> Acheter à deux
>> Toutes nos vidéos immo



Le petit guide de l'emprunteur
L'essentiel à savoir sur les prêts immobiliers, à portée de main

 

Téléchargez-le ! >> ici

 

ou feuilletez-le en ligne ! (cliquez ci-dessous pour faire apparaître le guide en plein écran)

 


 

Article suivant : Le prêt 1% employeur, dit aussi 1% logement

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

   Trouvez votre logement

 

Envoyer cet article à un ami

Choisir votre prêt