Climatisation durable : comment le verre réfrigérant pourrait transformer l'habitat de demain

 
Vue de bas d'un immeuble en verre

Innovation en climatisation : le verre réfrigérant américain renvoie la chaleur solaire dans l'espace. - Photography Fahroni / Getty Images©

Des chercheurs américains testent le verre réfrigérant, une innovation en construction promettant de réduire l'usage de la climatisation des bâtiments. Ce cooling glass pourrait révolution l'immobilier, aussi bien dans l’ancien que pour les programmes neufs à venir. Explications & découverte.

 

 

Verre réfrigérant : une révolution pour la consommation énergétique des immeubles et maisons

Les innovations dans le domaine des matériaux de construction éco-responsables ne cessent de surprendre. Parmi elles, le verre réfrigérant se distingue particulièrement. Des chercheurs de l'université du Maryland aux États-Unis ont mis au point un dispositif révolutionnaire utilisant la méthode du "refroidissement radiatif passif".

Ce dispositif prend la forme d'une peinture microporeuse composée de particules de verre et d'oxyde d'aluminium. Cette peinture peut être appliquée sur les murs et les toits des bâtiments, nouvelles constructions ou logements anciens en rénovation, mais aussi sur les infrastructures routières.

L'objectif est clair : réduire drastiquement la consommation d’énergie. Grâce à ses propriétés uniques, ce revêtement réfrigérant permet de réfléchir la chaleur solaire et de refroidir les surfaces sans recourir à l'énergie supplémentaire. Le verre réfrigérant pourrait bien transformer notre approche de la construction et de la gestion énergétique des logements, offrant ainsi une solution durable et innovante à l'un des plus grands défis environnementaux actuels.

Un système de climatisation des bâtiments écologiques et innovants

La climatisation des bâtiments pourrait être révolutionnée grâce au verre réfrigérant. Ce système utilise un dispositif infrarouge pour maintenir une réflexion intense, résistante à diverses conditions climatiques et atmosphériques. Capable de réfléchir jusqu'à 99% du rayonnement solaire, le verre réfrigérant empêche ainsi l'absorption de la chaleur par les bâtisses. Selon Xinpeng Zhao, principal auteur de ce projet, cette technologie pourrait réduire de 10% les émissions annuelles de carbone d'un immeuble d'habitation de taille moyenne. En offrant une solution durable et efficace, le verre réfrigérant représente une avancée significative dans la lutte contre le réchauffement climatique et la gestion énergétique des infrastructures urbaines.

Le cooling glass : une invention résistante, fiable et polyvalente pour l’habitat

Le verre réfrigérant, ou "cooling glass", est une innovation prometteuse dans le domaine des systèmes de climatisation et de ventilation à l’intérieur des bâtiments. Ce matériau révolutionnaire est non seulement imperméable et résistant aux flammes, mais il offre également une protection efficace contre l'eau, les rayons ultraviolets et la saleté, assurent ses créateurs. Adaptable à divers supports tels que le carrelage, la brique ou le métal, ce verre réfrigérant pourrait réduire la température intérieure de 3,5°C à 4°C, même en conditions d'humidité élevée, tant de jour que de nuit. En plus de ses propriétés thermiques, ce matériau réfrigérant représente une avancée majeure pour la durabilité des bâtiments, permettant de réaliser d’importantes économies d’énergie et contribuant ainsi à la réduction des émissions de carbone.

Habitat durable : l’innovation de la vitre rafraîchissante en phase de commercialisation

La prochaine étape pour le verre réfrigérant sera de poursuivre les essais afin de déterminer ses applications optimales. Xinpeng Zhao, en partenariat avec l'université du Maryland, a fondé la start-up CeraCool pour préparer la commercialisation de cette innovation, actuellement en attente de brevet. Ce verre réfrigérant, conçu pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, pourrait bientôt devenir incontournable. Toutefois, la concurrence se profile à l'horizon. Des chercheurs de l'université de Stanford ont récemment développé une peinture isolante visant également à optimiser les performances énergétiques des infrastructures. L'innovation dans le domaine des matériaux de construction écologiques est en plein essor, promettant de transformer notre approche de la gestion énergétique du bâtiment et de contribuer significativement à la réduction des émissions de carbone.

Matériaux de construction écologiques : la peinture isolante pour un meilleur confort thermique

Outre le verre réfrigérant, les experts ne cessent d’innover en développant de nouveaux concepts en matière de matériaux de construction durables. À l’instar du cool roofing, des ingénieurs de Stanford ont mis au point la peinture isolante. Il s’agit d’un produit qui intègre des peintures colorées à faible émissivité, avec une couche infrarouge réfléchissante et une couche supérieure colorée.

Ces peintures, déclinées en différentes teintes, sont "dix fois plus efficaces" que les peintures conventionnelles pour réfléchir la lumière infrarouge. Appliquées sur les murs extérieurs et les toits, elles réduisent la chaleur absorbée par les immeubles et les maisons, diminuant ainsi la consommation énergétique respective pour le chauffage et climatisation est de 36% et 21%. En plus de leur résistance à l'humidité et aux températures extrêmes, ces peintures pourraient également être utilisées pour les véhicules de transport frigorifique.

Avant leur commercialisation, des tests et des améliorations, notamment le remplacement des solvants organiques par des solutions à base d'eau, sont nécessaires.

L’immobilier de demain mise sur le métamatériau microphotonique

Des chercheurs de l'Institut de Technologie de Karlsruhe en Allemagne ont mis au point un matériau innovant capable de remplacer le verre traditionnel dans les fenêtres, révolutionnant le secteur immobilier de demain. À l’instar du verre réfrigérant, cette vitre innovante contribue au rafraîchissement à l’intérieur des immeubles et des maisons. Elle est composée de polymères et de microscopiques pyramides en silicone, ce métamatériau microphotonique multifonctionnel (PMMM) offre des propriétés exceptionnelles. Il permet de laisser passer la lumière tout en maintenant une température intérieure confortable sans énergie supplémentaire.

Les tests ont démontré une transparence de 95% et un refroidissement de 6°C par rapport à la température ambiante. Ce matériau écologique pour l’écoconstruction, auto-nettoyant et durable, pourrait transformer l'immobilier en créant des espaces lumineux et confortables. Utilisé dans les serres, il pourrait augmenter les rendements agricoles grâce à une efficacité photosynthétique supérieure de 9%. Publiée dans Nature Communications, cette innovation promet de réduire considérablement les coûts énergétiques et d'améliorer la durabilité des bâtiments, car on utilise moins le climatiseur.


Suivez la page Facebook ParuVendu pour découvrir les dernières innovations au service de la construction durable.


Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

Florence Dupré le 27/06/2024

468 960 annonces immo

4 pièce(s) - 111 m² - 760 000 €

Voir l'annonce

198 m² - 818 000 €

Voir l'annonce

10 pièce(s) - 341 m² - 750 000 €

Voir l'annonce

5 pièce(s) - 177 m² - 995 000 €

Voir l'annonce

6 pièce(s) - 180 m² - 1 795 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Climatisation durable : comment le verre réfrigérant pourrait transformer l'habitat de demain

Informez-vous sur le verre réfrigérant ou cooling glass, une innovation en matière pour l'immobilier durable, la construction et l'isolation des bâtiments.