Dossier : La maison de l'éco-citoyen

Conserver ses aliments sans frigo

 

Vivre sans frigo ni congélateur c'est apprendre à conserver les aliments de façon plus naturelle. C'est aussi apprendre à choisir ses produits de sorte qu'ils puissent être suffisamment longtemps conservés sans frigo. Mais vivre sans frigo, c'est surtout l'occasion de faire des économies d'électricité importante ! Explications.

 
 
 
Aliments

Les règles de base

Vivre sans frigo ni congélateur nous oblige à revoir nos habitudes alimentaires : il faut acheter en plus petite quantité et surtout opter pour des produits à même d’être conservés plus longtemps. Conserver ses propres aliments, c'est profiter de la saisonnalité des fruits et des légumes, organiser son budget, avoir toujours des aliments disponibles, éviter le gâchis... Voici les divers modes de conservation des aliments.

 

 
 

Les techniques de conservation

Il existe plusieurs façons de conserver les aliments, tels que les fruits, les légumes, les viandes, les poissons, les fromages...

 

 
 
Bocaux de fruits

La mise en conserve

Le saviez-vous ?
En plus de sa saveur, un légume mis en conserve dès sa cueillette possède de meilleures qualités nutritives que n'importe quel légume en étalage.

 

Voici les étapes pour réussir vos conserves...

 

Préparer les bocaux

Commencez par laver vos bocaux et terrines (avec leurs couvercles) avec de l’eau chaude et du produit vaisselle classique.

 

Avant la stérilisation

C'est le moment de choisir les aliments : ceux-ci doivent pouvoir être stockés en conserves (haricots verts, petits pois,…), mais aussi être frais.

 

Vient ensuite le moment de la cuisson : les légumes doivent être blanchis si besoin et les volailles vidées et soigneusement lavées à l’eau froide.

 

La stérilisation

Remplissez à présent vos bocaux et terrines avec vos fruits ou légumes et de l’eau chaude (jusqu’à 2 cm du bord, pas plus haut). Patientez quelques minutes pour une bonne répartition au sein du récipient, puis fermez le bocal en prenant garde d’utiliser une rondelle de caoutchouc universelle (qu’il faudra ébouillanter avant de placer sur le bocal).

 

Munissez-vous ensuite d’un autocuiseur : faites-y bouillir de l’eau en plaçant un linge propre dans le fond afin d’éviter le contact entre les bocaux et le métal. Vos bocaux doivent toujours être immergés et la tête en haut. Fermez ensuite l’autocuiseur pendant 5 minutes. A la fin de ce temps, sortez vos bocaux de l’eau et laissez-les refroidir naturellement à l’air libre. Enfin, lorsqu’ils sont froids, disposez debout dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière.

 

 
 
Fruits secs

Le séchage

Le saviez-vous ?
En ôtant l'eau contenue dans l'aliment, la dessiccation empêche le développement des microbes.

 

Plus ancienne méthode de conservation des aliments, le séchage permet de garder des aliments frais pendant très longtemps. Cette technique est surtout utilisée pour conserver le poisson, la viande, les céréales ou encore les haricots, même s’il est tout de même possible de conserver certains fruits et légumes (tomate, mangue, oignon,…)

 

Voici les 5 conditions d’un bon séchage :

 

  • Les fruits, légumes, viandes ou autres poissons doivent être de bonne qualité.

  • Pour les fruits et légumes, il est nécessaire de les couper en fines tranches pour que le séchage se fasse correctement

  • Pour bien sécher ses aliments, il est conseillé d’alterner périodes de chauffe (au four traditionnel) et refroidissement pendant 12 heures en commençant à 45 degrés et en terminant à 60, lorsque les aliments commencent à sécher.

  • Ajoutez un conservateur aux fruits et légumes si c’est conseillé
  • Stockez-les dans des bocaux propres et bien fermés

 
 
Salage

Le salage

On peut conserver de nombreux aliments par salage. La salaison s'applique à la viande, au poisson, au fromage, au beurre ou encore aux olives.

 

L'opération de salage

Comment procéder ? Il suffit simplement de verser du sel sur une denrée afin de la déshydrater. Cela permet non seulement de la conserver, mais aussi de repousser les bactéries. Et pas besoin d’en verser des kilos, 15% du poids de l’aliment suffisent.

 

La salaison à sec

La salaison se fait à sec avec du sel blanc sec et fin. Ajoutez des aromates et épices au sel blanc et sec pour les viandes qui ainsi enveloppées, resteront au saloir pendant dix jours et seront ensuite exposées à l'air.

 

La salaison en saumure

La salaison en saumure se fait à sec avec du sel gris. Les saumures pour les jambons notamment sont constituées de 5 kg de sel gris, 25 litres d'eau, 50 g de sucre, 12,50 g de poivre et aromatisées de genièvre, thym ou laurier.

 

Autres techniques de conservations

La conservation par l'alcool convient très bien pour les fruits. Le vinaigre, quant à lui, se révèle parfait pour la conservation des condiments. Certains aliments peuvent également être conservés dans l'huile comme certains légumes crus, cuits ou séchés (tomates, aubergines, poivrons, courgettes) ou par le sucre, à chaud (fruits confits, gelées, confitures, etc.).

 

 
 

Les techniques pour garder au frais

L'immersion dans l'eau

Cette technique consiste à conserver ses aliments grâce à une immersion de ceux-ci dans de l’eau très froide (au sein d’une citerne ou d’un puits par exemple). Il suffit d’emballer les aliments hermétiquement dans un récipient ou dans un tissu mouillé. Cependant, contrairement à la conserve où au salage, la conservation est ici limitée à quelques jours.

 

Les pièces de la maison où conserver ses aliments

Dernière étape pour bien conserver ses aliments : l’endroit où les stocker. L’idéal est de posséder chez soi, une cave ou encore un cellier. Ces deux endroits permettent une conservation optimale des aliments, car ils sont conçus pour dispenser une température fraîche.

 

 
 
Cellier

Le cellier

Généralement à proximité de la cuisine et très peu éclairée, cette pièce de la maison dispose de murs épais et maintient ainsi une fraîcheur permanente, idéale pour la conservation des aliments.

 

La cave

En complément ou en l'absence de cellier, la cave est souvent utilisée pour conserver les pommes de terre, mais aussi la viande ainsi que toutes vos conserves.

 

 
 

Vivre sans réfrigérateur

À notre époque et surtout à cause de nos habitudes, difficile d’imaginer de vivre sans frigo, ni réfrigérateur. Pourtant c’est possible, et de plus en plus de personnes possédant la fibre écologique s’y mettent. Alors pourquoi pas vous ?


Avec un peu d’organisation, de bonne volonté et en ayant mémorisé les différentes techniques de conservation des aliments, il est tout à fait possible de conserver ses aliments sans les différents appareils électriques que nous connaissons tous. On parie que vous allez y arriver !


 

Trouvez la maison ou l'appartement dont vous rêvez !

Le bien de vos rêves se trouve sans doute parmi les 500 000 annonces immobilières en ligne sur ParuVendu.fr. Alors n'attendez plus, découvrez dès à présent les biens en vente et en location dans votre département.

Article suivant : Eclairage : comment réduire votre consommation d'énergie

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

A.VEROT

463 604 annonces immo

10 pièce(s) - 500 m² - 950 000 €

Voir l'annonce

12 pièce(s) - 315 m² - 1 195 000 €

Voir l'annonce

8 pièce(s) - 224 m² - 1 049 000 €

Voir l'annonce

6 pièce(s) - 180 m² - 729 000 €

Voir l'annonce

13 pièce(s) - 400 m² - 1 785 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

La maison de l'éco-citoyen

On peut être écolo au quotidien. C'est ce que nous allons voir tout au long de ce dossier. Découvrez nos astuces pour réduire votre impact environnemental