Dossier : La maison de l'éco-citoyen

Eclairage : comment réduire votre consommation d'énergie

 

Dans la consommation énergétique des logements, l'éclairage compte pour 15 % des dépenses.
Une ampoule classique gaspille jusqu'à 90 % de l'électricité consommée en produisant de la chaleur. Aussi, pour une famille moyenne de 4 ou 5 personnes, les 4 000 kWh d'électricité consommés par an pour l'éclairage peuvent être aisément réduits à 2 188 kWh en suivant ces quelques conseils.

 
 

Bien choisir son éclairage

 
Ecologie éclairage

 

Exit les ampoules à incandescence !

Les ampoules à incandescence sont constituées d’un filament qui, une fois parcouru par le courant électrique, devient incandescent et lumineux.
Or, ce type d'ampoule se révèle peu efficace : seule 5 % de l'électricité consommée est convertie en lumière, le reste devenant chaleur (contre 20 % de chaleur et 80 % de lumière pour les lampes de type fluorescent).
Il n’est donc pas surprenant que l’étiquette énergie des ampoules à incandescence affiche entre E et G. Ou encore que l'Union Européenne ait planifié d’ici le 31 décembre 2012 le retrait progressif du marché des ampoules classiques de 25W et plus.
Par quoi seront-elles remplacées ?

 

 

 

L'ampoule fluorescente et les LED

Le prix d'achat de l'ampoule fluorescente, dite « à basse consommation », a considérablement baissé. Sur sa durée de vie 5 à 10 fois plus longue que celle d'une ampoule à incandescence, elle vous fera économiser jusqu'à 100 €.

Les lampes à LED sont composées de plusieurs diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) à haute luminosité, d'une durée de vie 50 à 100 fois plus importante qu'une ampoule classique. Peu encombrantes et très robustes, leur rendement reste modeste et leur coût élevé, mais on appréciera leur côté esthétique et portatif.

 

 

Le cas de l'halogène

La lampe halogène de salon est un gouffre énergétique. Son éclairage indirect produit énormément de chaleur : une ampoule halogène de 500 W consomme autant à l'année que le four traditionnel familial !

Notons tout de même que de petites lampes halogènes à basse tension sont tout à fait indiquées pour un éclairage ponctuel.

 



Faire un usage éclairé de la lumière artificielle

 

Et la lumière naturelle ?

Première source de réduction des coûts, favorisez l'éclairage naturel !
Soignez la disposition des meubles afin de ne pas ombrager la pièce et gardez vos fenêtres propres.
Si vous êtes propriétaire, renseignez-vous sur l'aménagement de puits de lumière.

 

 

Comment disposer les luminaires

Favorisez l'éclairage direct. Une lampe à basse consommation d'une puissance de 20-25 W, munie d'un abat-jour clair et régulièrement dépoussiéré, éclairera correctement une surface de 15 m².

On déconseillera ce type d'éclairage comme lampe de chevet à cause de son dégagement important d'ondes électro-magnétiques. Pour le bureau et la table de nuit privilégiez les LED ou les halogènes à basse tension.

 

 

Conseils pratiques

Vous venez de quitter une pièce : avez-vous éteint la lumière ?

Pour palier aux oublis fréquents, les interrupteurs à minuterie et les détecteurs de présence s'avéreront très utiles pour les lieux de passage (couloir, escalier).

Enfin, la lumière se diffuse mieux lorsque les murs sont de couleur claire, plus réfléchissante.

 



Recyclez vos ampoules

 

Les ampoules fluorescentes contiennent du mercure en très faible quantité (0,005 %) et sont considérées comme un déchet polluant.
Heureusement elles sont recyclables à 90 %. Vous pouvez les déposer dans un container prévu à cet effet chez votre distributeur d'électro-ménager ou dans une déchetterie.

 



Bon à savoir

 

Lumens/watt (lm/W), ou l’efficacité lumineuse de votre lampe

Il s’agit de la quantité de lumière émise par nombre de watts consommés. Autrement dit, plus le chiffre est élevé, plus votre ampoule est efficace.
 

 

IRC, ou l’indice de rendu de couleur

Il s’agit de la capacité de l’ampoule à ne pas dénaturer la couleur des objets éclairés. Autrement dit, plus il est haut, plus le rendu de couleur est fidèle.
 


Degré Kelvin (Tc), ou la température de couleur

Plus elle est basse, plus la lumière est « froide » ; plus elle est haute, plus la lumière est « chaude ».
 

 



Mise en ligne : octobre 2010

Article suivant : Les adoucisseurs d'eau

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

A.VEROT

460 438 annonces immo

11 pièce(s) - 317 m² - 1 200 000 €

Voir l'annonce

6 pièce(s) - 118 m² - 1 060 000 €

Voir l'annonce

8 pièce(s) - 344 m² - 849 000 €

Voir l'annonce

7 pièce(s) - 214 m² - 760 000 €

Voir l'annonce

7 pièce(s) - 160 m² - 830 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

La maison de l'éco-citoyen

On peut être écolo au quotidien. C'est ce que nous allons voir tout au long de ce dossier. Découvrez nos astuces pour réduire votre impact environnemental