Le biofioul, une alternative au fioul traditionnel qui respecte l'environnement

 
Remplissage d'un bidon via une pompe à carburant
Le biofioul à base de colza, une solution d'avenir pour le chauffage. - Photography K Neville / Getty Images©

 
Face à la baisse de la consommation de fioul domestique depuis 2005, les professionnels du secteur proposent une alternative écologique pour le chauffage des logements : le biofioul à base de colza. Cette énergie verte est compatible avec les chaudières existantes et les pompes à chaleur hybrides.

Le biofioul, une source d’énergie durable qui séduit de plus en plus

Les débuts du biofioul sur le marché sont marqués par des ventes modestes, mais cette nouvelle source d'énergie renouvelable est en train de prendre son envol. Eric Layly, président de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffages (FF3C), qui rassemble les petites et moyennes entreprises de la distribution indépendante d'énergie hors réseau, révèle que cette transition énergétique a nécessité une mise en place logistique minutieuse.


La FF3C, qui fournit traditionnellement du fioul, du bois, des pellets et des granulés, s'adapte aux demandes croissantes de biofioul pour chauffer les logements en tout genre (appartements à louer, maisons individuelles à la vente, etc.), une alternative plus respectueuse de l'environnement. Les premières étapes de ce virage énergétique sont encourageantes, et le secteur est en constante évolution pour répondre aux besoins croissants en matière de sources d'énergie plus durables. Ce biocarburant s'impose comme une solution d'avenir prometteuse.

Quels sont les freins au développement de ce carburant écologique pour le chauffage ?

Depuis son autorisation à la fin de l'année 2022, le biofioul F30, une alternative plus écologique au fioul domestique, a connu une expansion progressive en tant qu’énergie pour le chauffage. Les ventes de ce carburant respectueux de l'environnement ont atteint environ 5 000 mètres cubes, comparés aux 5 millions de mètres cubes de carburant classique, une énergie fossile dérivée du pétrole que les autorités publiques encouragent à abandonner. La consommation moyenne d'un foyer se situe autour de 1,5 mètre cube par an.


Cependant, l'avenir du biofioul dépendra en grande partie de deux facteurs clés : son prix, qui est actuellement environ 15% plus élevé que celui du fioul classique, et le marché des chaudières. Ce dernier a considérablement régressé, passant sous la barre des 10 000 unités vendues à la fin d'août 2023, comparé à quatre fois plus lors de l'apogée de ce mode de chauffage populaire à la campagne. Le biofioul vert présente un potentiel prometteur pour l'avenir, mais son succès dépendra de sa compétitivité économique et de l'adoption de technologies de chauffage plus respectueuses de l'environnement.

Le colza, un combustible vert qui peine encore à s'imposer

La fiscalité du biofioul suscite des inquiétudes au sein de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffages (FF3C), qui réclame un changement. Actuellement, il est soumis à la même fiscalité que le fioul domestique classique, une situation que la FF3C déplore. Frédéric Plan, directeur général de la fédération, souligne que si ce carburant à base de colza était compétitif en termes de prix, son adoption serait bien plus rapide.


La FF3C est également en désaccord avec l'orientation des pouvoirs publics en faveur de l'électrification totale et critique le manque de reconnaissance des nouvelles solutions hybrides dans les diagnostics de performance énergétique (DPE). Jean-Paul Ouin, représentant des fabricants au sein de la fédération Uniclima, dénonce l'approche dogmatique des autorités.


La demande d'une fiscalité plus favorable au biofioul et la reconnaissance des solutions hybrides reflètent les efforts pour promouvoir des sources d'énergie plus respectueuses de l'environnement dans le secteur du chauffage.

Fioul : vers un modèle F100 entièrement renouvelable après 2030

L'industrie du fioul et du biofioul a pour ambition de parvenir à un biofioul F100 entièrement renouvelable, c'est-à-dire composé à 100% de sources d'énergie renouvelable. Cependant, selon Eric Layly, président de la FF3C, cette transition ne sera réalisable qu'après 2030, soulignant les défis techniques et logistiques à surmonter.


Au cours de l'année écoulée, les distributeurs et les fabricants ont concentré leurs efforts sur l'expansion de leur infrastructure. Ils ont ouvert de nouveaux dépôts, notamment en région parisienne, dans le but d'améliorer l'approvisionnement en biofioul, considéré comme crucial pour la pérennité de l'activité dans le secteur. Selon Thierry Muller de la Fédération française des pétroliers indépendants (FFPI) et dirigeant de Varo Energy France, le réseau de distribution sur le territoire français devrait être "satisfaisant" d'ici à 2024.


Ces efforts visent à répondre à la demande croissante de sources d'énergie plus durables et à accélérer la transition vers des combustibles respectueux de l'environnement.

Un atout pour la transition énergétique des logements en France

En France, les professionnels estiment qu'il reste encore environ 2,8 millions de maisons individuelles chauffées au fioul, ainsi que 300 000 logements en immeubles collectifs, soit une réduction par rapport aux 3,5 millions de foyers chauffés au fioul en 2018. Cette transition vers des alternatives plus respectueuses de l'environnement s'avère essentielle pour réduire l'impact environnemental des logements.


Le biofioul, notamment produit à partir de colza largement cultivé en France, émerge comme une solution idéale pour rendre le chauffage au fioul plus durable. Cette culture présente l'avantage de ne pas nécessiter davantage de terres à cultiver, et les graines de colza trouvent un double usage, à la fois alimentaire et énergétique. Avec l'avenir incertain du diesel, ce carburant propre offre une perspective prometteuse, contribuant ainsi à la transition écologique des logements en France.

La pompe à chaleur hybride, une chaudière écolo et adaptée aux zones non raccordées au gaz

Depuis le 1ᵉʳ juillet 2022, l'installation de nouvelles chaudières fonctionnant exclusivement au fioul domestique traditionnel, une source d'énergie 100% fossile, est désormais interdite en France. Toutefois, les propriétaires ont la possibilité de rendre leur chaudière compatible avec du biofioul, en remplaçant le bruleur. Cette opération s'effectue généralement tous les 25 ans, en moyenne, sur la durée de vie d'une chaudière.


L'installation d’une pompe à chaleur hybride, conçue pour fonctionner au biofioul, demeure autorisée. Malgré le pic de consommation historique atteint par le fioul en 2022, ces types de chaudières demeurent une option viable pour le chauffage. Ils sont surtout adaptés aux zones non raccordées aux réseaux de gaz. Cela représente près de 25 000 communes en France. Mais les régions aux hivers rigoureux sont aussi concernées : notamment le centre, le nord et la façade est du pays.


Cette évolution règlementaire reflète l'engagement de la France vers des solutions de chauffage plus respectueuses de l'environnement tout en répondant aux besoins spécifiques des foyers non desservis par le gaz. La compatibilité avec le biofioul offre une transition vers des sources d'énergie plus durables, contribuant ainsi à la réduction de l'empreinte carbone des logements.

Une alternative économique et pratique pour chauffer la maison

Selon Eric Layly, le biofioul se distingue par son avantage économique, coûtant deux à trois fois moins cher qu'une pompe à chaleur. De plus, il offre une solution plus pratique que le chauffage au bois, notamment par rapport aux chaudières à granulés qui requièrent un silo encombrant ou la manipulation de sacs, une tâche qui peut être problématique pour les personnes âgées.


Bien que les autorités publiques ne le promeuvent pas spécifiquement, elles soutiennent l'installation de pompe à chaleur hybride associée à un générateur de biofioul. Cette solution permet de conserver la cuve existante et peut bénéficier de subventions au chauffage, encourageant ainsi la transition vers des sources d'énergie plus respectueuses de l'environnement. L'aspect économique et la facilité d'adaptation de ce carburant vert en font une alternative attrayante pour les foyers cherchant à réduire leur empreinte carbone sans compromettre leur budget chauffage.


Suivez le compte Twitter de ParuVendu pour découvrir plus d’actualités.


Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

Guillaume chauvard le 22/11/2023

488 423 annonces immo

5 pièce(s) - 140 m² - 990 000 €

Voir l'annonce

7 pièce(s) - 170 m² - 738 700 €

Voir l'annonce

10 pièce(s) - 201 m² - 797 000 €

Voir l'annonce

8 pièce(s) - 164 m² - 1 194 850 €

Voir l'annonce

15 + pièce(s) - 440 m² - 798 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Le biofioul, une alternative au fioul traditionnel qui respecte l'environnement

Découvrez le biofioul, un fioul écologique à base de colza, compatible avec les chaudières et les pompes à chaleur hybrides, pour le chauffage des logements.