Logement : les impacts de la hausse des prix de l'énergie sur les ménages français

 
Une femme sous une grosse couverture
Selon le Médiateur, face à la hausse des prix de l'énergie, la majorité des foyers français (79%) ont opté pour un chauffage plus modéré l'hiver dernier. - Photography nicoletaionescu / Getty Images©

 
La hausse des prix de l'énergie en France pousse 8 foyers sur 10 à réduire leur chauffage pour baisser leurs factures, selon le Médiateur de l'énergie. Un record qui révèle la précarité énergétique des Français et leur volonté de limiter leur consommation d’énergies dans leur logement.

Les Français face à la hausse prix énergie : difficultés de paiement et inquiétudes croissantes

La hausse des prix de l'énergie suscite une préoccupation croissante parmi les consommateurs français, révèle la dernière enquête du Médiateur. Selon ses dernières données de son baromètre annuel, en septembre 2023, 79% des ménages se disaient préoccupés par cette question, contre 69% en septembre 2022 et 53% en 2020. Cette hausse constante témoigne de l'impact significatif des tarifs énergétiques sur les préoccupations quotidiennes des Français, notamment ceux résidant des logements anciens, souvent considérés comme des passoires thermiques. Pour eux, une seule solution : se lancer dans des travaux de rénovation énergétique (isolation thermique et nouveau système de chauffage). Un problème face auquel les occupants de programme immobilier neuf sont moins touchés puisque ces constructions répondent aux normes thermiques plus récentes qui sont bien plus exigeantes que dans les logements anciens.


Le rapport indique également que neuf consommateurs sur dix considèrent la consommation d'énergies comme un sujet majeur. De plus, 31% des sondés ont avoué éprouver des difficultés à régler leurs factures d’électricité et de chauffage en raison de la hausse des prix de l’énergie. Cette situation est particulièrement marquée chez les moins de 35 ans, parmi lesquels 55% rencontrent des problèmes de paiement, ainsi que chez les artisans et commerçants, où ce chiffre atteint 46%.
La tendance de la hausse des prix de l'énergie suscite ainsi des inquiétudes croissantes au sein de la population, avec des conséquences financières importantes pour de nombreux ménages et professionnels.

En France, l'économie prime sur l'écologie dans les comportements de sobriété énergétique

En France, la hausse des prix de l'énergie pousse une grande majorité de citoyens à adopter des comportements de sobriété énergétique, avec une motivation principalement économique plutôt qu'écologique. Selon une enquête récente, 83% des Français ont déclaré que leurs efforts visant à réduire leur consommation de gaz et d’électricité au cours de la dernière année étaient surtout dictés par la nécessité de maîtriser leurs dépenses énergétiques.


Il est clair que la préoccupation majeure pour la plupart des ménages, réside dans la préservation de leur pouvoir d'achat et le fait de payer le moins cher possible pour s’éclairer, se chauffer en hiver, se rafraichir en été, pour produire son eau chaude et faire fonctionner tous ses appareils électriques malgré les augmentations successives des tarifs de l’électricité. Cette tendance souligne l'impact direct de la hausse des prix de l'énergie sur le budget des ménages français, incitant de plus en plus de personnes à adopter des comportements éco-responsables pour des raisons purement économiques. Si certains optent pour des logements plus petits type studio à louer ou achat d’appartement F1, car moins énergivores, ceux vivant dans des surfaces plus grandes sont donc nombreux à plus s’habiller l’hiver, à baisser le thermostat de 1 à 2 degrés, à débrancher les appareils en veille dont ils n’ont pas besoin, à dégeler plus souvent leur frigo et congélateur pour que ces appareils énergivores consomment moins, et à adopter d’autres écogestes.

Chiffres : les moins de 35 ans plus sensibles au respect de l’environnement que la moyenne

La récente hausse des prix de l'énergie en France a incité de plus en plus de ménages à chercher des moyens de réduire leur facture de gaz et leur facture d’électricité. Cependant, les chiffres dévoilent une tendance intéressante qui se dessine au sein de cette démarche : les moins de 35 ans se mobilisent davantage sur les enjeux écologiques. Selon une enquête récente, 49% de cette tranche d'âge déclarent vouloir participer aux efforts de sobriété énergétique au sein de leur logement en location ou en propriété, principalement pour des raisons environnementales, tandis que la moyenne globale s'établit à 42%.


Cette génération montre un intérêt accru pour la durabilité et la transition écologique, plaçant la réduction de la consommation d'énergies au cœur de ses préoccupations. Une tendance qui pourrait avoir un impact positif sur les tendances énergétiques à long terme.


De plus, le Médiateur souligne que la hausse des prix de l'énergie a probablement contribué à une légère augmentation des litiges entre les consommateurs et leurs fournisseurs au fil des années. Cette tendance met en évidence l'importance de l'accessibilité et de la transparence dans le secteur énergétique.

Logement et factures d’énergéticiens : que faire en cas de litige avec son fournisseur d’électricité ?

La hausse des prix de l'énergie en France a eu un impact significatif sur les consommateurs, avec une flambée notable des litiges et des réclamations. En 2023, 12% des consommateurs ont déclaré avoir été confrontés à des litiges ou avoir effectué des réclamations concernant les factures énergétiques de leur logement. Ce chiffre est en augmentation par rapport à 11% en 2022 et 8% en 2020, soulignant ainsi les préoccupations croissantes des citoyens face à la hausse des prix de l’énergie.


Face à cette situation, le Médiateur national de l’Energie a lancé un appel aux fournisseurs d'énergie pour qu'ils donnent à leurs clients des informations transparentes et compréhensibles lors des augmentations de tarifs. Cette demande vise à améliorer la communication entre les fournisseurs et les consommateurs afin de réduire les litiges et de garantir une meilleure compréhension d’une éventuelle hausse des prix de l’énergie.

Consommation d’énergies : comment éviter les factures de régularisation exorbitantes ?

La hausse des prix de l'énergie exerce une pression financière inquiétante sur des ménages français déjà vulnérables sur le plan financier. Le Médiateur de l'Énergie, Olivier Challan Belval, a exprimé sa vive préoccupation face à cette situation. Il a déclaré que le fait de recevoir, après plusieurs mois, des factures de régularisation avec des coûts qui ont pu être multipliés par 2, 3, 4, voire 5 fois, voire plus, sans avertissement préalable, est tout à fait anormal.


Cette situation met en évidence les répercussions graves des hausses des prix de l’électricité et des prix du gaz sur les ménages, les incitant à revoir leurs habitudes pour réduire leur consommation énergétique. L'enquête à l'origine de ces constats a été menée par l'institut d'études "becoming" du 4 au 18 septembre 2023, interrogeant un échantillon représentatif de 2 002 foyers par voie électronique.


Ces résultats soulignent l'urgence de promouvoir une plus grande transparence et une communication précoce pour protéger les consommateurs contre les factures de régularisation exorbitantes résultant de cette hausse tarifaire.


Envie de rester à l’affût des dernières actus sur le bâtiment ? Rejoignez la communauté Facebook ParuVendu.


Avec ETX / DailyUp

 

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

Léa Genty le 31/10/2023

488 423 annonces immo

5 pièce(s) - 140 m² - 990 000 €

Voir l'annonce

7 pièce(s) - 170 m² - 738 700 €

Voir l'annonce

10 pièce(s) - 201 m² - 797 000 €

Voir l'annonce

8 pièce(s) - 164 m² - 1 194 850 €

Voir l'annonce

15 + pièce(s) - 440 m² - 798 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Logement : les impacts de la hausse des prix de l'énergie sur les ménages français

Découvrez comment la hausse des prix de l'énergie en France impacte les foyers et comment ils réduisent leur consommation d'énergies. Chiffres issus de l'étude du Médiateur