Règle des 3-30-300, le secret pour être heureux dans son logement ?

 
Regle-3-30-300
La règle des 3-30-300 est un concept développé par un chercheur forestier espagnol. Il suppose que vivre dans un endroit près d'espaces verts rendrait un individu plus épanoui- Photographie Zinkevych / Getty Images©

La règle des 3-30-300 serait-elle la clé du bonheur... Selon une étude espagnole, si son logement respecte cette dernière, les occupants auront plus de chances d’avoir une meilleure santé mentale. Locataire ou propriétaire : bien choisir son appartement ou sa maison pour vivre et habiter c’est essentiel.

 

La règle des 3-30-300, c’est quoi exactement ?

La règle des 3-30-300 est un combo d’arbre-forêt-parc, une théorie développée par Cecil Koninjnendijk, un célèbre chercheur forestier espagnol. Ce dernier affirme qu’apercevoir de son appartement, maison ou colocation 3 arbres, vivre dans un environnement avec 30 % d’espace arboré et se trouvant à 300 m d’un milieu vert (parcs et jardins) rendrait plus heureux. Pensez à ces critères pour votre recherche de location d’appartement ou d’achat de maison. Si ces conditions de vie sont réunies les habitants profiteront d’un endroit propice pour habiter et vivre mieux au quotidien. Eh oui, le cadre de vie est primordial pour être bien dans sa tête. Cela prouve à quel point la nature peut avoir un impact sur la santé mentale d’un individu.

Se loger dans un appartement près des zones vertes

Une personne qui souhaite devenir propriétaire de logements neufs ou de biens immobiliers neufs doit tenir compte de la règle des 3-30-300 pour maximiser ses chances d’être heureux chez lui. Les programmes neufs actuels privilégient beaucoup les espaces de verdure, les balcons et les terrasses. Pour certains, habiter un logement sans verdure aux alentours et même impensable et ils préfèrent se tourner vers la maison individuelle offrant un jardin ou jardinet et plus de végétaux et plantations pour les occupants. En d’autres termes, la présence d’une biodiversité (faune, jardins publics ou d’un espace vert dans des milieux urbains) rend tout simplement un individu « plus épanoui ». Selon la règle des 3-30-300. Ceux qui ne disposent pas d’espaces verts urbains, de milieux naturels à proximité, devront régulièrement s’offrir des balades dans des allées fleuries, en forêt, en prairies, au bord de lacs ou sur les plages pour se sentir bien et recharger leur batterie.

Développer les zones végétalisées pour une population plus épanouie

Cette règle des 3-30-300 invite à repenser l’urbanisme, surtout en ce qui concerne l’augmentation des espaces publics verts et le développement des éco-quartiers. Mark Nieuwenhuijsen, un des auteurs principaux de cette étude souligne qu’il faut impérativement offrir aux citoyens davantage d’espaces verts pour une meilleure santé mentale des habitants. Une zone urbaine devrait comporter plus d’arbustes, de haies et d’une certaine végétation pour créer de petites forêts urbaines. On peut par exemple passer par la plantation de plusieurs hectares de jardins comme ce que fait Bas Smets, un architecte paysagiste de renom. Ce dernier a par exemple pensé à un mécanisme écologique visant à se servir des eaux pluviales pour l’arrosage de jardin et optimiser le fleurissement sans forcément utiliser de produits phytosanitaires.

Rester en contact avec la nature pour être heureux

D’après les résultats des recherches menés par l’Institut pour la santé globale espagnole (Barcelone) et la règle des 3-30-300, le simple fait de rester en contact avec la nature rendrait plus heureux un individu. Cette étude a été menée auprès de 3000 personnes et les constatations ont montré que les individus qui avaient leur logement près des espaces verts seraient plus épanouis. En effet, 4,7 % des interrogés qui vivent dans un milieu urbain avec des espaces naturels qui remplissent les conditions de la règle des 3-30-300 sont « plus heureux ».

Plus d’éco-quartiers et de quartiers verts pour vivre mieux tout en protégeant l’environnement

La règle des 3-30-300 peut être un moyen pour la mise en valeur de la verdure et invite à revoir le plan local d’urbanisme (ou urbanisation) dans l’agglomération. Elle incite également à créer des éco-quartiers partout en France, à l’instar de La Courrouze, un quartier où les zones vertes occupent une grande partie du milieu environnant. Il faut ainsi paysager les villes pour les rendre plus vertes. Cela contribuera non seulement à la protection écologique, au respect de l’environnement (préservation environnementale), mais aussi au bien-être de la population. De plus, les plantations de végétales sur des sols de zones urbaines demeurent un excellent moyen de combattre les canicules et les îlots de chaleurs. À Lyon par exemple, il est question de végétaliser l’immense place Bellecour, un budget a même été voté par la ville.

 

Pour plus d’informations sur les logements écologiques, retrouvez-nous sur notre page Facebook Paru Vendu.

 

Florence Dupré

 

Envoyer cet article à un ami

Règle des 3-30-300, le secret pour être heureux dans son logement ?

Decouvrez la regle des 3-30-300. Ce concept prouve que vivre et habiter dans un logement ou quartier avec de la verdure ameliore la sante mentale. Explication