Rénovation de maison : complète ou partielle ?

 
renovation visu 1
 
 

Augmenter sa performance énergétique, faire des économies d'énergie, profiter d'un meilleur confort thermique… les avantages d'une rénovation de maison sont nombreux. Cependant, en raison du coût important des travaux, beaucoup de ménages n'hésitent pas à sélectionner les travaux importants à effectuer pour alléger le budget de la rénovation. De son côté, l'État essaie d'encourager la rénovation globale à travers diverses aides et financements. Alors, faut-il plutôt faire une rénovation complète ou partielle ? Quelle est l'option la plus avantageuse ?

Pourquoi opter pour une rénovation partielle ?

La rénovation partielle possède plusieurs avantages, mais aussi quelques points faibles qui peuvent peser dans la balance. Faire une rénovation de maison partielle consiste à réaliser un seul type de travaux à la fois. Il peut s'agir par exemple de l'isolation de la toiture ou du remplacement du dispositif de chauffage central à l'approche de l'hiver. Cette forme de rénovation étape par étape est très courante et se justifie en partie par un manque de budget.

C'est une solution très pratique surtout pour les ménages aux revenus modestes. La rénovation partielle est aussi favorisée par plusieurs aides de montant relativement faible comme les primes CEE. Ces Certificats d'économie d'énergie permettent de financer des travaux spécifiques comme l'isolation des murs et le remplacement de portes-fenêtres.

Le principal avantage de la rénovation partielle est qu'elle permet de régler un problème en particulier et donc d'y accorder toute l'attention requise. Pour un changement de chauffage par exemple, vous pouvez prendre plus de temps afin de chercher un équipement efficace et adapté. De plus, accomplir une seule action reste beaucoup plus simple et permet de contrôler au mieux le budget destiné aux travaux.

 
 
Rénovation partielle ou globale
 
 

Cependant, selon une enquête de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), la rénovation partielle est contre-productive. En effet, cette pratique comporte de nombreux risques pour le bâtiment et pour les occupants, surtout lorsque les travaux ne sont pas accomplis de façon ordonnée. Par exemple, le fait d'optimiser l'isolation du logement sans prendre en compte la ventilation peut exposer les occupants à plusieurs problèmes de santé causés par la pollution de l'air.

De plus, le risque d'inefficacité est élevé lorsqu'on ne réalise pas tous les travaux à la fois. Si par exemple, vous optez pour l'isolation des murs uniquement, il est très peu probable d'arriver à éliminer tous les ponts thermiques. Les fenêtres et les combles doivent être également bien isolés pour éviter les pertes de chaleur à ces endroits et obtenir un résultat optimal.

Envisager une rénovation complète de son logement

La rénovation globale des logements est celle qui intéresse le plus l'État et les organismes écologiques. Selon l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, la réalisation d'un ensemble de travaux de rénovation est le moyen ultime pour obtenir des bâtiments de basse consommation d'ici 2050.

En quoi consiste-t-elle ?

La rénovation complète est un projet de grande envergure qui touche de nombreux postes dans une maison ancienne. Il s'agit essentiellement de l'enveloppe du bâtiment, des murs, des fenêtres, des portes, de la toiture et du sol. Elle se consacre également aux équipements de ventilation, de production d'eau chaude sanitaire et au système de chauffage.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la rénovation globale est très simple, car elle permet de gérer un seul chantier avec plusieurs activités en bloc. À la fin du projet, le confort de la maison est amélioré pendant de nombreuses années et l'ensemble des failles thermique est éliminé. On peut également noter une réduction des émissions de dioxyde de carbone si les travaux sont réalisés par des entreprises expertes. L'accroissement de la performance énergétique du logement peut donc être mieux apprécié, avec une amélioration de son étiquette énergie.

La rénovation complète permet aussi d'accroître la valeur d'un logement dans une optique de revente ou de location. Elle est dans ce cas beaucoup plus indiquée qu'une simple rénovation partielle qui peut laisser d'importantes défaillances.

Le principal inconvénient de la rénovation globale d'une maison est relatif au coût important qu'il génère. Toutefois, avec les différentes aides financières octroyées par l'État et les organismes partenaires, les ménages ont la possibilité de faire réaliser leurs travaux à coût réduit.

 
 
Rénovation globale d'une maison
 
 

Comment faire une mise en œuvre efficace ?

Pour mettre en place un projet de rénovation globale efficace, certains facteurs sont à prendre en considération. Pour commencer, il est impératif de programmer un audit énergétique en amont du projet pour déterminer les travaux les plus urgents et déterminer leur ordre d'exécution. L'audit permet aussi de connaître l'état général de la construction et ses points faibles afin d'éviter les dépenses inutiles et les déconvenues.

Après l'audit énergétique, assurez-vous de solliciter un accompagnement professionnel pour mettre toutes les chances de votre côté pour la réussite du projet. Avec l'aide d'un conseiller, vous allez pouvoir éviter les opérations peu performantes qui ne garantissent pas des résultats durables et bien choisir les artisans qui travailleront sur votre chantier (vous serez amené par exemple à privilégier les entreprises RGE).

L'accompagnement d'un conseiller expert est aussi essentiel pour avoir une idée des aides financières disponibles pour votre projet. Parmi les subventions dont vous pouvez bénéficier figurent MaPrimeRénov', les CEE des fournisseurs d'énergie (certificats d'économie d'énergie), le Coup de Pouce Rénovation performante d'une maison individuelle… Les montants de ces aides sont très intéressants, mais leur obtention nécessite des démarches et sont bien souvent soumises à quelques conditions (conditions de ressources, nature des travaux, type de prestataire…). Pour le reste des charges, vous pouvez solliciter les dispositifs tels que la TVA réduit, l'éco-prêt à taux zéro ou encore les aides locales.

Faut-il donc opter pour une rénovation partielle ou complète ?

En permettant un gain de performances énergétiques optimal, la rénovation globale est a priori plus avantageuse que la rénovation partielle qui consiste à faire une seule action à la fois. Il est aussi plus pratique de gérer un seul chantier sur une durée déterminée que d'effectuer plusieurs petits travaux au fil des années sur le même bâtiment. À cela s'ajoute le coût total de la rénovation globale qui est assez raisonnable grâce notamment aux diverses aides financières disponibles.

 
 

 Article à caractère informatif et publicitaire.

 

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

M.ALLAIN

463 604 annonces immo

10 pièce(s) - 500 m² - 950 000 €

Voir l'annonce

12 pièce(s) - 315 m² - 1 195 000 €

Voir l'annonce

8 pièce(s) - 224 m² - 1 049 000 €

Voir l'annonce

6 pièce(s) - 180 m² - 729 000 €

Voir l'annonce

13 pièce(s) - 400 m² - 1 785 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Rénovation de maison : complète ou partielle ?