Dossier : Acheter une occasion

Haut de gamme d'occasion : pour rouler surclassé sans trop se ruiner

 

Vive la crise ! Grâce au marché de l’occasion, s’offrir une grande voiture de luxe puissante et super équipée est un rêve qui n’a rien d’irréalisable. Quelques précautions s’imposent toutefois pour que ce rêve, une fois réalisé, ne tourne pas au cauchemar.

 
 

Acheter une voiture haut de gamme ?

 
Citroën C6
Citroën C6 : pour jouer au ministre

Les avantages du haut de gamme

  • Les voitures du segment haut de gamme se démodent moins rapidement que les autres. Certaines, au fil des ans, finissent même par acquérir un statut de « classiques ». Quel que soit son âge, une voiture de luxe reste donc valorisante pour son propriétaire.
  • Les hauts de gamme sont généralement parfaitement entretenus et ont toujours bénéficié (avant les autres catégories) des dernières technologies en matière de sécurité. Ainsi, même âgés de plus de 15 ans, les hauts de gamme bénéficient de l'ABS et, au minimum, de deux airbags frontaux.
 
 
Lancia Thésis
Lancia Thésis : le summum du luxe transalpin

Les inconvénients du haut de gamme

  • Si trouver un haut de gamme abordable n’est pas trop difficile, reste ensuite à bien l’entretenir. Et là, gare aux mauvaises surprises. Une simple révision vous coûtera facilement le double que pour une petite citadine. Idem pour les pièces d’usure et, en particulier, pour les pneumatiques. De quoi générer quelques angoisses à l’approche du contrôle technique.
  • Méfiance avec tous ces ex-nouveaux turbo-Diesel hyper performants. Ils n’ont plus la fiabilité des poussifs Diesel atmosphériques d’antan pour lesquels atteindre le cap des 300 000 km sans le moindre souci était une sinécure. Aujourd’hui pour couvrir un tel kilométrage, mieux vaut un bon gros moteur essence, certes plus gourmand, mais tellement plus fiable !
 



Les ventes en neuf déclinent, l'occasion aussi : profitez-en

 
Citroën C6 2
Le luxe, c'est aussi de l'espace... à l'arrière

Un segment en déclin dans le neuf
Les chiffres des ventes des grandes routières n’en finissent pas de chuter.
Il faut dire que, bien avant que l’on commence à parler de crise économique, de multiples facteurs se sont unis pour rendre la vie particulièrement dure aux haut de gamme :

  • elles ont D’abord « ringardisées » par l’arrivée des grands monospaces puis par l’engouement de leur clientèle habituelle pour des 4x4 de plus en plus gros, de plus en plus puissants, de plus en plus luxueux et, surtout, de plus en plus tendance (on parle ici au passé !) ;
  • les grandes routières ont ensuite dû affronter la flambée du prix des carburants ;
  • puis l’ultime coup de couteau dans le dos fut pour elle la mise en place d’un malus écologique qui « plombe » désormais méchamment leurs plus gros moteurs, qu’ils carburent à l’essence ou au gazole.

 

 
 

Le luxe suprême pour le prix d’une Logan
Si le marché du haut de gamme neuf est sévèrement touché, celui du haut de gamme d’occasion l’est tout autant, et pratiquement pour les mêmes raisons, à l’exception, bien sûr, du malus écologique qui ne s’applique pas aux voitures d’occasion !
Mais même sans le contrecoup du malus, les délais de revente des grandes routières sont de plus en plus longs et leur cote ne cesse de baisser. Voilà qui amène forcément les revendeurs, les professionnels comme les particuliers, à revoir leurs prétentions à la baisse.

Du coup, il est aujourd’hui possible de rouler, bercé par le doux ronronnement d’un gros V6 dans un cocon tendu de cuir pleine fleur, avec la même mise de fond que pour une Dacia Logan neuve !

 



Quelle voiture haut de gamme acheter ?

 
BMW Série 5 (année 2000)
BMW Série 5 : les charmes de la propulsion

Il n’y a pas que les Allemandes dans la vie
Quand on pense haut de gamme, ou grande routière, trois marques allemandes viennent immédiatement à l’esprit :

L’aura dont jouissent les grandes berlines de ces constructeurs a longtemps poussé les amateurs de voitures de luxe neuves à acquitter sans broncher le surcoût qu’elles réclamaient par rapport aux autres voitures de hauts de gamme, qu’elles soient françaises, italiennes, anglaises, suédoises, américaines, japonaises ou coréennes.

 

Ils étaient sûrs en effet de pouvoir récupérer leur mise au moment de la revente… à condition toutefois d’avoir opté pour une motorisation Diesel. Dans ce cas, la cote officielle était alors très souvent largement dépassée, ce qui n’effrayait pas, là encore, les acheteurs d’occasion. Eux aussi étaient persuadés de rentrer dans leurs frais au moment de revendre une voiture de luxe allemande de seconde, voire de troisième main.

 

Aujourd’hui, les choses ont quelque peu changé et les prestigieuses voitures d’Outre-Rhin sont de plus en plus rarement revendues au-dessus de leur cote en Diesel. C'est le cas de :

Et il va de soi que ce qui est vrai pour les « mazouts » l’est encore plus pour les « essences » ! Voilà qui peut être particulièrement intéressant pour les petits rouleurs

 
 
Renault vel Satis
Renault Vel Satis : physique ingrat, confort royal

Roulez « décalé »
Le luxe n’est pas l’apanage des seules berlines allemandes. La fiabilité non plus. Si vous rêvez de silence, de confort, d’une belle sellerie cuir, d’une bonne sono et de quelques touches de (vrai) bois sur la planche de bord, nombreuses sont les autres autos étrangères, et françaises aussi, capables de vous offrir de telles prestations.

 

Elles ne sont pas bradées, surtout si elles carburent au gazole, mais comme elles sont moins recherchées, elles ont le mérite d’être moins sujettes aux surcotes excessives.

 

Pour moins de 20 000 €, vous pourrez trouver de très confortables Volvo S60, de très étonnantes Lancia Thésis ou de très sportives Alfa Romeo 166.

>> Lire notre Essai Lancia Thésis



Les meilleures affaires avec les « mal aimées »
Le luxe s’apprécie surtout de l’intérieur. Dès lors, si vous n'attachez pas une importance primordiale au look de votre auto, c'est avec celles que l’on appelle les "mal-aimées" que vous réaliserez les meilleures affaires.

 

Pour beaucoup moins cher qu’une compacte Diesel neuve, vous pouvez vous offrir de grandes berlines Diesel hyper confortables, de vrais haut de gamme comme :

Toutes bénéficient d’un équipement pléthorique et ont, semble-t-il, résolu leurs problèmes de jeunesse.

Préférez toutefois des modèles d’après 2004 ou assortissez votre achat de la garantie mécanique, si vous achetez à un particulier une voiture qui n’est plus couverte par la garantie constructeur. Achetée auprès d’un professionnel, « votre » auto doit au minimum bénéficier d’une garantie de 3 mois. A vous de négocier une extension !

 
 


 

 

Article suivant : La voiturette... ou comment rouler sans permis

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D.Allignol

145 342 annonces auto

Peugeot 208

Voir l'annonce

Citroën C3

Voir l'annonce

Citroën C4 Picasso

Voir l'annonce

Peugeot 3008

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Acheter une occasion