Une voiture du futur électrique, sobre, moins lourde et écologique pour 2035

 

voiture-du-futur Une voiture du futur sobre, moins lourde et connectée répondant aux normes Euro - Photographie julos/Getty Images ©

 

L’Union européenne a donné son accord quant à l’arrêt de vente de véhicules neufs équipés de moteurs thermiques à partir de 2035. L’effort s’inscrit dans un souci écologique d’autant plus que les constructeurs automobiles tendent à concevoir une voiture du futur électrique répondant aux normes Euro.

Voiture du futur : les caractéristiques de notre prochain véhicule avec norme Euro

Une voiture du futur est tout d’abord une automobile électrique autonome et sobre, par exemple un SUV écologique qui n’émet pas ou presque peu de CO2. C’est à l’origine une auto qui consomme peu, d’ailleurs c’est pour cela que les entrepreneurs du secteur automobile travaillent sur un moteur électrique, moins polluant et qui répond donc aux normes Euro. En outre, les bornes de recharge présentent sur l’ensemble du territoire français favorisent la transition vers l’écomobilité.


Pour soutenir les efforts relatifs à la neutralité carbone, la voiture du futur devra aussi être très légère. L’acier, l’aluminium ou encore les terres rares ou le plastique rajoutent non seulement du poids au véhicule, mais aussi rend l’auto indépendante de toute énergie fossile pour limiter son impact environnemental. La fabrication de la voiture du futur n’emploiera alors qu’une infime partie de matières premières et essentiellement des matières recyclées, si possible à 100 %. Le but est d’aboutir à une voiture du futur entièrement décarbonée et de contribuer à l’écomobilité sur le long terme ainsi qu’au respect des normes Euro.

De nouvelles fonctionnalités à bord d'une automobile connectée

Les constructeurs souhaitent combiner l’IA (Intelligence Artificielle) à la voiture du futur autonome. Ils ont annoncé dernièrement la mise en place d’une boîte noire, similaire à celle qui se trouve dans les avions, à l’intérieur de toutes les autos électriques. Il s’agit donc d’un système d’enregistrement qui emmagasine 30 secondes avant un choc ou un accident et 10 secondes après pour tenter de comprendre et d’évaluer des données comme la vitesse, l’angle où se trouvait l’auto ou encore le freinage, selon Yves Carra, porte-parole de l’Automobile Club Association. Mais attention, ces données précieuses sont accessibles uniquement à la justice sous peine de sanctions pénales.


Une autre fonctionnalité innovante à bord de la voiture du futur autonome sera l’AIV (Adaptation Intelligente de la Vitesse). Ce dispositif sera chargé de prévenir le conducteur de la voiture du futur par le biais de signaux sonores ou visuels à un moment où il enfreint une réglementation imposée (sur les panneaux routiers). Par exemple, le système de freinage pourrait d’un coup durcir s’il ne coopère pas. Le but étant de limiter les accidents de la route pendant tous vos trajets et de permettre une aisance de conduite.

Une automobile électrique avec de meilleures batteries pour l'écomobilité

Une voiture du futur autonome capable de rouler à la place du conducteur est l’ambition de nombreux constructeurs automobiles. Tel est l’exemple du ROBO-01, un concept innovant à l’initiative du constructeur automobile Geely. Il s’agit d’une voiture du futur contrôlée par reconnaissance vocale et dotée notamment d’un écran 3D qui rend l’interaction entre homme-véhicule fluide.


D’autre part, l’automobile électrique est déjà une excellente alternative pour simplifier le quotidien des conducteurs et contribuer à l’écomobilité, mais elle coûte cher et le temps de recharge de la batterie électrique prend au minimum 8 heures. Les constructeurs de la voiture du futur tentent alors, toujours dans le cadre de la conception de la voiture du futur autonome et écologique, d’user des technologies pour recycler les batteries lithium-ion usagées du véhicule électrique. Renault, par exemple, travaille avec Veolia pour résoudre ce problème écologique en démantelant et en recyclant ces batteries lithium-ion pour pouvoir en extraire des métaux qui serviront à approvisionner d’autres batteries électriques.

Services d'autopartage, covoiturage pour réduire les émissions de polluants

La voiture du futur s’inscrit dans un projet écologique qui s’aligne aux normes Euro, c’est-à-dire qui réduit au maximum l’empreinte carbone. Le but est de restreindre l’émission de CO2 dans l’air. Le fait est que rendre la voiture autonome peut aussi, à fortiori, avoir un impact environnemental, car elle deviendra un lieu divertissement. L’idéal est donc de trouver des solutions vertes et durables telles l’emplacement de datas centers qui fonctionnent à l’énergie solaire pour recharger la batterie de la voiture du futur. Les services de covoiturage ou d’autopartage sont aussi de bonnes alternatives pour restreindre l’usage de moteurs à combustion essence et diesel.


Sachez que l’autopartage est légalement mis en place par le gouvernement français. Il s’agit de mettre à disposition d’usagers des véhicules écologiques en libre-service, disponibles 24/7, pour une certaine durée et une destination de leurs choix. Ce système limite la dépendance au véhicule hybride ou électrique et favorise d’autres modes de mobilité qui réduisent l’émission de polluants des véhicules thermiques ou la consommation d’énergie des automobiles électrique ou thermique. Il libère également de l’espace urbain sur les stationnements. Et si vous optez pour l’achat de véhicules hybrides rechargeables ou électriques comme la Model 2 de Tesla, l’État vous aide financièrement via un bonus écologique ou une prime à la conversion !

 

Une voiture du futur, un pneu du futur, des batteries du futur… Les technologies sont en constante évolution et ne cesseront de nous étonner. Les scientifiques travaillent d’arrache-pied à réduire l’empreinte carbone dans le transport pour un environnement sain et conduire un véhicule propre.

 

Restez informés des annonces autos de Paru Vendu en vous abonnant à notre flux de posts sur Facebook .

 

Avec l’ETX Studio/AFP

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

Martine Bonnet le 15/07/2022

143 627 annonces auto

Citroën C3

Voir l'annonce

Citroën Grand C4 Picasso

Voir l'annonce

Volkswagen Golf

Voir l'annonce

Land-Rover Range rover velar

Voir l'annonce

Toyota Aygo

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Une voiture du futur électrique, sobre, moins lourde et écologique pour 2035

Decouvrez a quoi ressemblera la voiture du futur mixant moteur electrique, approche ecologique, ecomobilite, normes Euro. Comment nous deplacerons nous dans 20 ans