Essai Nissan Micra 2002 : plus petite dehors, plus grande dedans

 
Marque     Modèle
 
 

Une fois n'est pas coutume, une nouvelle voiture est plus petite que celle qu'elle remplace. Mais la nouvelle Nissan Micra, grâce à une plate-forme inédite que lui reprendra la Clio, est cependant beaucoup plus accueillante que sa devancière.

 
 

Date de commercialisation : décembre 2002 / Date de l'essai : mai 2002


Longue de 3,75 m, l'ancienne Nissan Micra paraissait beaucoup plus petite qu'elle ne l'était en réalité. A contrario, la nouvelle qui ne mesure que 3,71 m, semble plus imposante que son aînée. Cette impression, on la retrouve à l'intérieur de son habitacle où le gain en habitabilité est réellement spectaculaire. Voilà qui mérite quelques explications : si elle rend 4 cm en longueur à l'ancienne Nissan Micra, la nouvelle voit son empattement passer de 2,36 m à 2,43 m, un gain de 7 cm dont bénéficie la cellule habitable où les passagers profitent également d'une hauteur et d'une largeur majorées respectivement de 11 et de 2,5 cm.

 



Puce rouge CRAQUANTE

 
Micra_1

Difficile de ne pas tomber sous le charme de la nouvelle Nissan Micra, fabriquée en Angleterre et dessinée conjointement par les équipes de design européen et japonais d'une marque japonaise placée, comme chacun le sait, sous l'étroit contrôle d'un propriétaire français, Renault.

 

Si ses agréables rondeurs la rendent immédiatement sympathique (les femmes l'adorent !), la Nissan Micra sort en même temps de l'ordinaire grâce à des lignes sculptées et à quelques détails de style étonnants comme ses phares haut perchés surmontés de deux protubérances que l'on aperçoit encore lorsqu'on est au volant. Là, le charme continue d'agir. La planche de bord est d'une facture classique, mais l'ergonomie des diverses commandes est particulièrement soignée. On apprécie également l'aspect flatteur des matériaux retenus : les boutons de commande du chauffage semblent être fait de porcelaine, tandis que le revêtement de la planche de bord imite à merveille le tissu alors qu'il n'est, bien sûr, qu'en plastique. Un bon point également pour le moelleux des sièges qui bénéficient de surcroît d'une bonne longueur d'assise ce qui est, hélas, rarement le cas dans une petite voiture. 
 

 



Puce rouge UN SEMBLANT DE MODULARITÉ

 
Micra_6

Si elle prend soin des passagers avant, la Nissan Micra ne néglige pas pour autant ceux qui prendront place à l'arrière. Ils y seront certes mieux à deux qu'à trois, mais ils bénéficieront d'un espace appréciable pour leurs jambes, à fortiori lorsque la banquette arrière qui coulisse sur près de 20 cm, sera reculée au maximum.

 

Dans cette configuration, le coffre perd 134 dm3 puisqu'il voit sa contenance passer de 371 à 237 dm3. Le dossier de la banquette est rabattable 1/3-2/3 mais Nissan n'a pas jugé bon de fractionner aussi son assise qui est, de plus, désespérément fixe. Résultat, une fois les deux dossiers rabattus, il est impossible d'obtenir un plancher plat.

 

La Nissan Micra se rattrape en offrant de nombreux rangements. La boîte à gants est immense et, dès le second niveau "Acenta", l'assise du siège passager avant bascule pour donner accès à un grand bac amovible à même d'accueillir les objets (sac à main, appareil photo, ordinateur portable...) que vous désirerez soustraire à la vue d'emprunteurs indélicats.

 



Puce rouge DES ÉQUIPEMENTS DE GRANDES

 
Micra_9

Nissan a fait un effort tout particulier pour équiper richement sa nouvelle Micra. Mais il faut pour cela opter pour le second niveau de finition Acenta, un petit effort financier tout à fait supportable (+ 800 € par rapport au premier niveau Visia) compte tenu de tarifs tout à fait raisonnables. A la direction assistée, à l'ABS, aux airbags frontaux et latéraux, aux vitres avant électriques, à la radio CD, à l'ordinateur de bord et au siège conducteur réglable en hauteur - ces équipements font tous partie de la dotation de base - vous ajouterez ainsi :

  • une climatisation manuelle ;
  • des rétroviseurs extérieurs électriques ;
  • des commandes au volant pour l'autoradio ;
  • et le bac de rangement sous le siège passager avant.

Et si vous consentez à rajouter 300 €, vous bénéficierez alors de l'option Pack qui regroupe :

  • des airbags rideaux avant et arrière ;
  • une climatisation automatique ;
  • et un pratique système baptisée "Intelligent Key" dont le boîtier permet, même lorsqu'il est au fond de votre poche, d'ouvrir une ou toutes les portes au choix en effleurant simplement le petit bouton noir positionné sur leur poignée.

A l'intérieur, plus de clef de contact mais un gros bouton qu'il suffit de tourner pour lancer le moteur... à condition de ne pas avoir oublié d'enfoncer la pédale de frein. Sécurité, sécurité !!!

 



Puce rouge JAPONAISE EN ESSENCE, FRANÇAISE EN DIESEL

 
Micra_4

La Nissan Micra est disponible pour l'instant avec trois motorisations, deux essence d'origine Nissan et un turbo Diesel qui n'est autre que le 1.5 dCi de 65 ch monté sur la Renault Clio. Dans quelque mois, ce même groupe sera proposé dans sa version 82 ch.

 

Notre voiture d'essai disposait du plus puissant des deux moteurs essence, un 1.4 l de 88 ch accouplé à une boîte manuelle à 5 rapports provenant de la banque d'organes Renault. L'autre moteur essence est un 1.2 l de 80 ch qui peut, comme le 1.4 l, recevoir soit une boîte manuelle 5 rapports, soit une boîte automatique à 4 rapports sans commande séquentielle. Notons en passant que Nissan a renoncé à la boîte CVT à variation continue qui équipait l'ancienne Micra.

 

En dépit du faible écart de puissance qui sépare les deux motorisations essence (8 ch), notre préférence va au 1.4 l qui permet, à performances égales, de moins avoir recours aux hauts régimes. C'est bon pour la consommation... et pour le niveau sonore, les deux mécaniques se montrant de plus en plus "présentes" au fur et à mesure que l'on grimpe dans les tours.

 

Sans être un foudre de guerre, la Nissan 1.4 l tire très honnêtement son épingle du jeu. En bonne mécanique japonaise, son 4 cylindres se montre très souple à bas régime mais impose de jouer du levier de vitesses pour obtenir de bonnes relances. Profitons-en pour signaler le bon étagement des rapports de la boîte et la précision du guidage de sa commande. 
 

 



Puce rouge LE CHÂSSIS DE LA FUTURE CLIO

 
Micra_2

Premier fruit du partenariat Renault-Nissan, la Nissan Micra bénéficie d'une toute nouvelle plate-forme qui servira bientôt à deux futures Renault, la Clio et la Twingo. Les bénéfices apportés par cette plate-forme commune sont énormes.

 

La Nissan Micra est beaucoup plus saine que par le passé. Solidement accrochée à la route, elle autorise une conduite dynamique grâce à un train avant particulièrement précis, bien servi par une direction dont l'assistance électrique variable en fonction de la vitesse donne entière satisfaction. Renault ferait d'ailleurs bien de s'en inspirer, ses directions électriques montées sur les Clio, sur les Mégane et même sur les nouveaux Scénic (notre prochain essai) délivrant toujours un feeling un peu particulier.

 

Réglé relativement souple, l'amortissement de la Nissan Micra privilégie le confort. C'est parfait sur bon revêtement, mais sur les chaussées dégradées des trépidations apparaissent. Quant aux saillies, type raccord d'autoroute ou plaques d'égouts, elles peuvent aller jusqu'à entraîner de violentes percussions. Des petits défauts qui devraient pouvoir être facilement corrigés, d'autant plus qu'ils sont les seuls à nuire à l'ambiance zen qui règne à bord de l'une des citadines les plus craquantes de la production actuelle.  

 



Puce rouge TOUTES LES FICHES TECHNIQUES ET COTES DE LA NISSAN MICRA

 

Nissan Micra

>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1983
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1984
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1985
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1986
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1987
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1988
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1989
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1990
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1991
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1992
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1993
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1994
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1995
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1996
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1997
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1998
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 1999
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2000
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2001
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2002
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2003
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2004
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2005
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2006
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2007
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2008
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2009
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2010
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2011
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2012
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2013
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2014
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2015
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2016
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2017
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2018
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2019
>> Cote - fiche technique Nissan Micra 2020

 
 
 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D. Allignol le 30/03/2021

 

Envoyer cet article à un ami

Essai Nissan Micra 2002 : plus petite dehors, plus grande dedans

Essai (mai 2002) : une fois n'est pas coutume, une nouvelle voiture est plus petite que celle qu'elle remplace. Mais la nouvelle Nissan Micra, grâce à une plate-forme inédite, est cependant beaucoup plus accueillante que sa devancière...