Essai Fiat 500 2007 : mignonne, mieux... craquante !

 
Marque     Modèle
 
 

Présentée en grande pompe aux Turinois en juillet 1957, la première Fiat 500 a permis aux italiens de découvrir les joies et la liberté du transport individuel. 50 ans jour pour jour après le lancement de cette voiture qu'on allait rapidement baptiser affectueusement le « pot de yaourt », voici la nouvelle Fiat 500 qui, tout comme la Mini, surfe avec autant de talent qu'elle sur la vague de la nostalgie... pour beaucoup moins cher !

 

Date de l'essai : juillet 2007


 

Puce rouge FIAT 500 : SOMMAIRE

>> Conception

>> Design

>> Habitabilité

>> Equipements

>> Motorisations

>> Comportement routier

>> A retenir

 

Puce rouge CONCEPTION

 
Essai Fiat 500 2007_14

L'un des privilèges des journalistes automobiles est de pouvoir essayer la quasi-totalité des nouvelles voitures avant leur commercialisation, ce qui leur permet, en passant, de tester les réactions du public en « direct live ». En 25 ans d'essais, trois nouvelles berlines seulement ont déclenché un semblant d'hystérie sur leur passage : le Chrysler PT Cruiser, la Mini « made by BMW » et la Volkswagen Beetle, trois voitures jouant toutes la même carte néo-rétro. Mais rien de comparable à l'enthousiasme général déclenché par la ribambelle colorée de nouvelles Fiat 500 qui, impeccablement alignées sur la place Vendôme, attendent sagement d'être attribuées à leurs essayeurs d'un jour. Du délire... et la promesse de carnets de commande rapidement remplis ! Et dire que nous avons failli ne jamais la voir dans la rue, cette Fiat 500.

 

Présentée au salon de Genève sous la forme d'un concept-car baptisé Trepiùno, celle qui allait devenir aujourd'hui la Fiat 500 avait alors reçu un accueil enthousiaste de la part des visiteurs.Mais à la question concernant une éventuelle commercialisation, les responsables de Fiat répondaient à regret que l'étude d'un tel projet coûterait beaucoup trop cher pour être viable.

 
 
Essai Fiat 500 2007_6

Depuis, grâce à la Grande Punto, Fiat est sorti du rouge et l'accord passé avec Ford, qui utilisera la même plate-forme que celle de la Fiat 500 pour sa future Ford Ka, a permis de réduire de 40 % les coûts de fabrication. Cette plate-forme est par ailleurs celle de l'actuelle Fiat Panda, légèrement modifiée cependant au niveau de l'appui des montants du pare-brise et des essieux qui ont été adaptés pour augmenter les voies avant et arrière.

 

Comparée à la Panda, la Fiat 500 ne mesure en effet que 1 cm de plus mais elle est plus large de 3,8 cm et moins haute de 9 cm. Comparée à l'ancienne Fiat 500, la nouvelle mesure 58 cm de plus en longueur, 31 cm de plus en largeur et 17 cm de plus en hauteur. La nouvelle Fiat 500 n'est donc plus tout à fait une puce, mais sa longueur contenue à 3,546 m en fait néanmoins un outil fort efficace pour circuler en ville. 

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge DESIGN 

 
Essai Fiat 500 2007_10

En ce qui concerne le design, les stylistes du Centre de Style de Fiat ont parfaitement rempli la mission qui leur a été confiée, concevoir une voiture au fort contenu émotionnel immédiatement identifiable comme étant une « 500 ».

 

En dépit de ses dimensions majorées, la nouvelle Fiat rappelle irrésistiblement sa glorieuse aïeule grâce au respect de ses proportions d'une part (capot court, pavillon arrondi, porte-à-faux réduits au minimum), grâce au recours à de nombreux éléments évocateurs du passé, d'autre part, comme les phares ronds, la barrette chromée qui supporte le logo sur la face avant ou encore la grande poignée de hayon chromée qui reprend le motif en forme de selle de vélo de la première 500. L'ensemble est éminemment sympathique, pour ne pas dire carrément craquant !

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge HABITABILITÉ

 
Essai Fiat 500 2007_9

Comme la plupart des petites voitures, la nouvelle Fiat 500 est plus une 2+2 qu'une véritable 4 places. Pas de problèmes donc à l'avant où le conducteur et son passager disposent de toutes leurs aises. A l'arrière en revanche, même si deux adultes pourront prendre place sans trop se gêner aux niveaux des coudes, mieux vaudra pour eux ne pas avoir de trop grandes jambes. Le coffre offre une contenance très acceptable avec ses 185 dm3 disponibles sous tablette et ses 550 dm3 au ras du toit. Il est bien sûr possible d'en augmenter encore la capacité grâce au dossier de la banquette arrière rabattable en deux partie (50/50).

 

Comme la carrosserie, la planche de bord de la nouvelle Fiat 500 fait de nombreux clins d'oeil au passé. Le tableau de bord en tôle de l'ancienne 500 est rappelé par un large bandeau en plastique qui reprend la couleur de la carrosserie tandis qu'un gros compteur rond prend place derrière le volant.

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge ÉQUIPEMENTS

 
Essai Fiat 500 2007_16

Là sont regroupées toutes les informations utiles, compteur de vitesse, compte-tours, jauge de carburant, température d'eau, témoins divers et afficheur central permettant de visualiser les pictogrammes du système de navigation du système Blue&Me Nav pour les modèles qui en sont équipés.

 

En effet, bien que jouant à fond la carte rétro, la nouvelle Fiat 500 est bien de son temps comme en témoigne la présence d'autoradios CD MP3 ou du système Blue&Me combinant système Bluetooth pour téléphonie main libre et connexion USB pour MP3.

 

La version de base baptisée simplement Fiat 500 n'arrivant qu'en fin d'année, l'offre démarre aujourd'hui avec le niveau Pop qui offre beaucoup plus que l'essentiel :

  • vitres avant et rétroviseurs extérieurs électriques ;
  • volant réglable en hauteur ;
  • autoradio avec lecteur CD MP3 ,
  • banquette arrière rabattable 50/50 ;
  • condamnation centralisée avec commandes à distance.

 

Au dessus, et facturées au même tarif, viennent les finitions Sport et Lounge. La première joue naturellement la carte de la sportivité :

  • spoiler avant ;
  • sortie d'échappement chromée ;
  • vitres latérales et lunette arrière surteintées ;
  • jantes alliage 15'' ;
  • projecteurs antibrouillard ;
  • sièges sport réglables en hauteur ;
  • climatisation manuelle ;
  • volant cuir avec commandes radio...
 
 
Essai Fiat 500 2007_11

La Lounge reprend des équipements à la Sport comme la climatisation manuelle ou les projecteurs antibrouillard, mais elle met en avant l'élégance en se parant :

  • d'éléments chromés (entourage des vitres latérales, poignées intérieures, inserts sur les pare-chocs et le levier de boîte de vitesses) ;
  • et d'équipements de confort tels que le toit panoramique fixe ou le pare-soleil passager doté d'un miroir éclairé.

 

Impossible de citer ici toutes les options dont peut bénéficier la petite Fiat 500. Parmi les plus intéressantes, citons :

  • la climatisation automatique ;
  • le toit ouvrant électrique panramique Skydome ;
  • ou encore le radar de recul.

Grâce à un site dédié à la Fiat 500, les internautes ont pu suggérer à Fiat de nombreuses possibilités de personnalisation. Des 3.614.436 visites du site sont nées 549.936 possibilités de personnalisations ! Cela va de la clé de contact dont la coque peut être choisie en fonction de la teinte de la carrosserie aux 12 teintes de carrosserie en passant par les quinze habillages intérieurs, les 14 types de jantes alliage, les 19 stickers décoratifs ou la gamme de plus d'une centaine d'accessoires spécifiques.

 
 
Essai Fiat 500 2007_5

Ne quittons pas le domaine des équipements sans évoquer les plus importants, ceux qui concernent la sécurité.

La Fiat 500 ne se contente pas d'être la première petite voiture à obtenir 5 étoiles aux tests EuroNCAP, elle est également la première à proposer 7 airbags de série (à partir de la finition Pop) dont un airbag de genoux. Monté de série avec la motorisation 1.4 l de 100 ch, l'ESP est disponible en option (500 €) sur toutes les versions à l'exception de celle de base.

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge MOTORISATIONS

 
Essai Fiat 500 2007_7

Toutes les motorisations de la Fiat 500 répondent d'ores et déjà aux sévères normes antipollution Euro5 qui entreront en vigueur en juillet 2009. En essence on trouve un 1.2 litres 8 soupapes de 69 ch associés à une boîte manuelle à 5 rapports (une boîte robotisée à 6 rapports arrivera bientôt) suivi d'un 1.4 litres 16v de 100 ch accouplé à une boîte 6.

 

En Diesel, la 500 hérite de l'excellent 1.3 Multijet 16v de 75 ch qui équipe déjà la Panda. Particulièrement frugal avec ses 4,2 l/100 km en usage mixte, ce moteur est aussi particulièrement propre puisqu'il bénéficie de série d'un filtre à particules.

 

Si la version essence de 100 ch est naturellement la plus rapide (180 km/h), la version Diesel est loin d'être ridicule avec sa vitesse de pointe de 165 km/h qui lui permet d'emprunter plus que sereinement l'autoroute.  

 
 
Essai Fiat 500 2007_2

Toutes les versions disposent d'une direction à assistance électrique qui se distingue par une position « City » réduisant à néant les efforts à fournir lors des manoeuvres. La version 1.4 16v de 100 ch remplace cette fonction City par une position « Sport » qui durcit sensiblement la direction tout en rendant plus rapide la réponse aux sollicitations de la pédale d'accélérateur.

 

Avec cette motorisation, la présence de la boîte 6 plus encombrante fait passer de 9,2 m à 10,6 m le diamètre de braquage entre trottoirs. A noter que cette motorisation qui est actuellement la plus puissante (en attendant une version Abarth de 140 ch environ) donne droit à un freinage confié à quatre disques (ventilés à l'avant) alors que les deux autres moteurs ne donnent droit qu'à un plus économique montage disques avant ventilés / tambours arrière qui donne, soit dit en passant, entière satisfaction. Toutes les versions bénéficient bien entendu de l'ABS (c'est obligatoire !) associé à un répartiteur avant/arrière électronique EBD.

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge COMPORTEMENT ROUTIER 

 
Essai Fiat 500 2007_8

Les responsables de la conception de la Fiat 500 ont tenu à ce que sa conduite soit ludique. Ils ont donc retravaillé les trains roulants pour que la Fiat 500 soit moins sensible au roulis que la Panda. L'objectif est atteint et, si la Fiat 500 vire pratiquement à plat, cela n'a pas été obtenu au détriment du confort.

 

Même sur les revêtements les plus chaotiques, la Fiat 500 ne chahute pas ses occupants. Essayées avec le 1.3 l diesel puis avec le 1.4 16v essence, nos Fiat 500 d'essai se sont révélées aussi agréables en ville où leur compacité fait merveille que sur des petites routes viroleuses à souhait où elles se sont prêtées de bonne grâce à une conduite pour le moins dynamique. Pas de problème non plus sur autoroute où la stabilité à haute vitesse est appréciable tout comme l'est la discrétion de leur mécanique à régime stabilisé.

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge À RETENIR 

 

La version d'attaque facturée 9.500 € n'arrivant qu'en fin d'année, les tarifs de la gamme actuelle s'échelonnent de 10.500 € à 14.500 €. Voilà qui est plus que raisonnable pour une voiture qui est loin de n'être qu'un exercice de style.

 

Car si son premier atout est bien entendu son physique avenant, la Fiat 500 a bien d'autres atouts dans son jeu, à commencer par ses tarifs contenus, ses aspects pratiques, sa polyvalence ville/route et ses multiples possibilités de personnalisation qui risquent, elles, de faire rapidement gonfler la facture.

 

 

↑ Haut de page

 

Puce rouge TOUTES LES FICHES TECHNIQUES ET COTES DE LA FIAT 500

 
 
 
 

 

 

↑ Haut de page

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D. Allignol le 21/12/2021

 

Envoyer cet article à un ami

Essai Fiat 500 2007 : mignonne, mieux... craquante !

Essai (juillet 2007) : 50 ans jour pour jour après le lancement de cette voiture qu'on allait baptiser le " pot de yaourt ", voici la nouvelle Fiat 500 qui surfe sur la vague de la nostalgie... pour beaucoup moins cher que la Mini.