Etudiant : se loger à deux

 

Pour beaucoup d'étudiants, se loger est compliqué : les résidences universitaires manquent de place et les loyers sont trop chers en ville. Une astuce pour économiser ? Vivre en couple ! C'est ce que nous allons voir dans cet article.

 
 
 
Étudiants, se loger à deux

Côté finances, le calcul est vite fait !

En effet, logements plus abordable, partage des frais et des charges, moins de pression sur le budget individuel… voici déjà quelques avantages qui devraient vous séduire !

Si vous logez à Paris, il sera plus intéressant de vous tourner vers un F2 de 30 m² qui coûte entre 1000 et 1200 € qu’un F1 de 20 m² à 800€.

 

Mais attention aux surprises !

Certaines restrictions concernant les aides gouvernementales peuvent s’appliquer telles que l’APL (Aide Personnalisée au Logement). Le montant de l'APL peut être réduit ou même supprimé si vos deux revenus combinés dépassent un certain seuil fixés par les autorités. Conséquence : cela peut entraîner une charge financière plus importante pour chaque colocataire.

C’est donc un élément essentiel que vous devez prendre en compte avant de vous engager.

 

En savoir plus sur les aides au logement : www.caf.fr

En savoir plus sur les aides Loca-Pass (concernant notamment le dépôt de garantie) : www.actionlogement.fr

 

Gardez en tête la clause de solidarité !

La clause de solidarité implique que tous les colocataires sont responsables du paiement total du loyer et des charges. En d'autres termes, si l'un des colocataires ne respecte pas ses engagements, le propriétaire peut demander aux autres de payer sa part. Cette règle s'étend même aux partenaires liés par un PACS, alors qu'ils ne sont pas officiellement en colocation. De plus, il est important de noter que dans une colocation, la caution est toujours solidaire, ce qui signifie que les parents ou les garants pourraient être tenus de payer pour les autres colocataires en cas de problème.

 

5 règles d'or pour une recherche efficace

1. S'adresser aux bonnes personnes

Pour obtenir une place en résidence universitaire au CROUS, il est essentiel de soumettre une demande de Dossier Social Étudiant (DSE) entre le 15 janvier et le 30 avril de chaque année (à renouveler tous les ans). Si vous cherchez un logement dans le secteur privé, explorez les petites annonces sur les sites Internet spécialisés et les réseaux sociaux. Et pensez aux agences immobilières, elles peuvent s'avérer très utiles, même si parfois cela entraîne des frais supplémentaires.

 

2. Bien peaufiner son dossier

En Cité U, les critères d’attribution tiennent compte de vos revenus ou de ceux de vos parents et la distance entre votre domicile familial et l'université. Dans le privé, les propriétaires sont souvent réticents à louer à des étudiants sans ressources. Une caution est toujours un bon point dans votre dossier. Sollicitez vos parents ou vos proches. Sinon, sachez qu’il existe des alternatives (Garantie Visale, Loca-Pass, cautions bancaires pour les jeunes…).

 

3. Établir ses priorités

Vous envisagez de vous installer, mais où ? Opter pour un loyer plus élevé près de l'université en plein centre-ville, ou bien privilégier un espace plus grand et passer plus de temps dans les transports ? Et avec qui partager son logement ? Vous craignez d’être perturbé dans vos études si vous vivez en colocation ? Cherchez des colocataires souvent absents. Réfléchissez si votre vie amoureuse ne risque pas de vous détourner de vos objectifs scolaires. En somme, assurez-vous que votre choix répond davantage à vos besoins réels qu'à vos désirs.

 

4. Choisir la formule adaptée à sa situation

Prenez par exemple les foyers étudiants, ils ne sont pas adaptés à tous. Se plier à un règlement intérieur strict (horaires de repas, fermeture des portes), peut être contraignant. De plus, ces établissements sont souvent fermés pendant les vacances. Pour les étudiants qui bougent beaucoup, la location meublée peut être une bonne alternative. Cependant, il faut noter que les clauses du contrat de bail peuvent varier considérablement, et les prix aller du simple au double pour des prestations parfois peu satisfaisantes.

 

5. A deux, préciser le projet commun 

Si vous prévoyez de vous installer en couple, assurez-vous de discuter en amont du type de bail que vous souhaitez. Que vous optiez pour une colocation ou que vous préfériez que l'un d'entre vous héberge l'autre, les conditions et les clauses de votre cohabitation seront évidemment différentes. Votre choix aura également un impact sur le budget à prévoir et sur le montant des aides auxquelles vous pourrez prétendre. Prenez donc le temps de bien faire vos calculs !

 

 

Trouvez la maison ou l'appartement dont vous rêvez !

Le bien de vos rêves se trouve sans doute parmi les 500 000 annonces immobilières en ligne sur ParuVendu.fr. Alors n'attendez plus, découvrez dès à présent les biens en vente et en location dans votre département.

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

A.VEROT

458 484 annonces immo

7 pièce(s) - 267 m² - 1 035 000 €

Voir l'annonce

6 pièce(s) - 190 m² - 710 000 €

Voir l'annonce

6 pièce(s) - 159 m² - 780 000 €

Voir l'annonce

5 pièce(s) - 146 m² - 849 000 €

Voir l'annonce

8 pièce(s) - 340 m² - 775 000 €

Voir l'annonce
 

Envoyer cet article à un ami

Etudiant : se loger à deux

Manque de place dans les cités U, loyers privés élevés : le logement est un vrai casse-tête pour les étudiants. Notre conseil : installez-vous à deux !