Dossier : Acheter une occasion

La voiturette... ou comment rouler sans permis

 

Oubliées les vieilles caisses à roulettes bruyantes et fumantes ! Les voiturettes sans permis sont aujourd’hui des autos (presque) comme les autres. La preuve.

 
 

C'est quoi, une voiture sans permis ?

 
Voiturette

Depuis 1992, la législation européenne s’est alignée sur la législation française du « sans permis », ce qui, soit dit en passant, a eu, pour effet immédiat de booster les volumes de production des constructeurs français.
Dans toute l’Europe, les voitures sans permis rentrent donc dans la catégorie des quadricycles légers qui sont :

  • des véhicules dont la masse à vide est limitée à 350 kg ;
  • dont le moteur ne doit pas développer plus de 4 kW (5,6 ch) ;
  • et dont la vitesse est inférieure à 45 km/h.
 



Qui peut conduire une voiture sans permis ?

 

Une question d'âge

En France, la règle générale impose d’avoir 16 ans révolus pour pouvoir prendre le volant d’une voiture sans permis.

Mais aussi de date de naissance

Ensuite, deux cas se présentent en fonction de la date de naissance du conducteur :

  • Le conducteur est né après le 1er janvier 1988

Il devra non seulement être âgé de plus de 16 ans mais être également titulaire :

- du BSR*, option « quadricycle léger » (qui comporte un petit examen théorique et une formation pratique de trois heures sans examen).

- ou d’un permis moto ou auto.

 

  • Le conducteur est né avant le 1er janvier 1988

La conduite est libre. Pas besoin de permis ni de BSR.

 

 



Qui conduit les voiturettes ?

 

Ce ne sont pas forcément des automobilistes privés de leur permis

Toute petite niche du marché automobile français, le segment des voiturettes sans permis a le vent en poupe. Et n’allez pas croire que cette spectaculaire hausse n’est due qu’à la demande croissante d’automobilistes privés de permis de conduire... Ils ne représentent en fait que 3 % des acheteurs de voiturettes.
 

Ils ont 50 ans et résident en zone rurale ou grande banlieue

La grande majorité de la clientèle (65 %) est constituée de personnes de plus de 50 ans, titulaires ou non du permis de conduire et résidant en zone rurale ou en grande banlieue. Cette catégorie de clientèle ne cesse de s’accroître du fait de la raréfaction des commerces et des services de proximité. Elle se féminise aussi pour des raisons démographiques.
 

Ils attendent de passer leur permis de conduire

30 % des acheteurs sont des « actifs » âgés de 25 à 50 ans qui n’ont pas le temps ou les moyens de passer le permis de conduire mais qui, pour travailler, ont besoin de se déplacer. Ces clients conduisent ce type de véhicule jusqu’à ce qu’ils soient en mesure de passer leur permis (de 1 à 3 ans).
 

Ce sont aussi de plus en plus de jeunes citadins

En ville, cette catégorie comprend aussi de jeunes cadres entre 25 et 35 ans pour qui l’usage de la voiturette est une réponse aux problèmes de circulation, aussi rapide que la voiture (la vitesse moyenne à Paris est de 18 km/h) et plus sûre que les deux roues.
Enfin, 2 % des utilisateurs sont de jeunes citadins qui n’ont pas encore le permis de conduire. Issus souvent de milieux aisés, ils bénéficient de l’aide « substantielle » de parents qui estiment que la voiture sans permis est plus sûre qu’un cyclomoteur ou un scooter.

 



Des progrès spectaculaires

 

Les voiturettes avant...

Animées par des moteurs 2 temps, les premières voitures sans permis ont longtemps traîné derrière elles l’image d’engins pétaradants et brinquebalants, nimbés d’un énorme panache de fumée plus ou moins blanche...
 

Les voiturettes maintenant...

L’apparition de moteurs Diesel répondant à la législation (puissance maxi 5,6 ch) va leur permettre de se civiliser quelque peu.
Reste que les progrès les plus spectaculaires datent de ces dernières années, qui ont vu l’apparition de modèles très joliment dessinés, copies miniatures (autant à l’extérieur qu’à l’intérieur) de nos « vraies grosses » voitures.

D’énormes avancées ont également été accomplies au niveau du comportement routier. De vraies suspensions permettent aujourd’hui de concilier confort et tenue de route.

Seul hic : leur habitacle

Reste à composer avec un habitacle forcément plus étriqué et constitué de plastiques qui, pour des raisons de poids (une voiture sans permis ne doit pas peser plus de 350 kg), ne peuvent rivaliser avec ceux des automobiles.

 



Et la sécurité dans tout ça ?

 

Certains constructeurs font des crash tests

Certains constructeurs, comme Aixam, soumettent avec succès leurs véhicules à des épreuves de crash tests. Un petit plus rassurant car la législation ne l’exige pas, tout comme elle n’impose pas la présence d’équipements de sécurité comme l’ABS ou les airbags.
 

D'autres installent des airbags

Microcar, racheté il y a peu par Ligier, grand acteur du secteur de la voiture sans permis, est jusqu’à présent le seul constructeur à proposer (en option) un airbag conducteur sur ses véhicules.

Une vitesse limitée à 45km/h, des risques d'accidents tout aussi réduits

Mais pas de panique ! Limitées par construction à 45 km/h, les voitures sans permis sont la catégorie de véhicules provoquant proportionnellement le moins d’accidents corporels et la sécurité qu’elles garantissent à leurs usagers est très nettement supérieure à celle des 2 roues…
Ce qui n’empêche pas les assureurs de les « taxer » lourdement : 600 € en province et jusqu’à 1 000 euros en région parisienne. Et comme le prix d’achat peut aller de 9 800 à plus de 15 000 €, rouler en voiture sans permis exige toutefois une solide mise de fonds.

 



Acheter une voiturette neuve ou d'occasion ? Ou encore louer une voiturette ?

 

Avec un prix d’achat moyen de 11 000 €, la voiture sans permis est loin d’être bradée.
 Du coup, il est permis d’hésiter au moment d’en acquérir une. Avantages et inconvénients des diverses formules qui vous sont offertes.
 
Acheter une voiture dans le neuf

Les voitures sont immédiatement disponibles et bénéficient des dernières avancées techniques en termes de motorisation, de confort et d’équipement. De plus, elles sont couvertes par une garantie, de 3 ans le plus souvent.

Acheter une voiturette d'occasion

Avec plus de 140 000 voitures sans permis en circulation en France, le marché de l’occasion est généreusement alimenté. Optez de préférence pour un véhicule âgé de moins de cinq ans et propulsé par un Diesel bicylindre, moins bruyant et plus fiable qu’un monocylindre. Les voitures sans permis « décotent » de plus de 20 ans la première année.

La location

Avantageuse si vous ne comptez utiliser votre voiture sans permis que deux ou trois mois, elle est rapidement ruineuse au-delà. Seuls Budget et Ada proposaient jusqu’alors des voiturettes. Ils sont aujourd’hui rejoints par les Magasins U qui proposent des tarifs intéressants.

 

Trouvez votre voiture

ou Vendre sa voiture d'occasion

D.Allignol le 02/12/2010

 

Envoyer cet article à un ami

Acheter une occasion