Dossier : Vocabulaire de l'emprunt

Rachat de crédit : la solution pour déjouer le piège du surendettement ?

 

Maison, voiture, travaux, électroménager : vos mensualités pèsent de plus en plus lourd et vos fins de mois deviennent difficiles ? A moins de pouvoir renégocier l’étalement de vos dettes, il ne vous reste plus qu’une solution : le rachat de crédit. Mais attention, cela peut coûter cher.

 
 
 
crédit

En France, un tiers des foyers a déjà eu recours à un ou plusieurs crédits : crédit à la consommation, crédit immobilier, réserve d’argent, etc. La facilité d’accès au « revolving » notamment, est l’une des principales causes de situation de surendettement. Proposés par des établissements financiers peu regardants, directement dans les chaînes de magasins, ces crédits et réserves sont souscrits à des taux d’intérêt très élevés (jusqu’à 20 % !). C’est pour sortir de l’engrenage que le rachat de crédit a été mis en place.


Qu'est-ce que le rachat de crédit ?

Appelé « restructuration de crédit » par les spécialistes, le rachat de crédit permet de remplacer plusieurs prêts déjà existants par un prêt unique, à un taux d’intérêt moins élevé et en adaptant la durée de remboursement à la hauteur des revenus. Le but : baisser le montant des mensualités afin d’alléger le budget.
C'est ainsi que les mensualités peuvent être allégées de plus de 50 %. Vous n’aurez alors plus affaire à plusieurs créanciers mais à un seul. Les mensualités sont fixes et soumises à un taux unique.


Pour qui ?
Cette procédure s’adresse à tous les particuliers disposant de revenus. Elle aide à mieux gérer sa dette et à clarifier la situation financière, rendue complexe lorsqu'on a contracté plusieurs crédits à des taux, des durées et des échéances différents.


Pour quoi ?
La restructuration de crédit est donc un moyen de redonner un peu de souffle aux ménages laminés par le surendettement. Une aide précieuse notamment pour affronter les imprévus ou les urgences (divorce, naissance ou décès, chômage, accident…) et surmonter les difficultés financières.


Quel crédit choisir ?
Il existe différents types de rachats de crédit. Il convient de les étudier avec l’aide d’un professionnel afin de déterminer lequel correspond le mieux à votre situation, pour quel montant et dans quel délai de remboursement.

  • Le rachat de crédit hypothécaire regroupe l’ensemble des crédits en cours en un seul prêt hypothécaire, au taux et sur la durée d’un prêt immobilier. La période de remboursement peut s’échelonner jusqu’à 30 ans.
  • Le rachat de crédit propriétaire permet d’assainir vos finances suite à l’acquisition d’un prêt immobilier trop important. Il se négocie auprès des organismes de rachat de crédit : leurs tarifs peuvent varier du simple au double !
  • Le rachat de crédit particulier, dont la procédure s’apparente à celle d’un crédit simple. La banque ou l’organisme bancaire étudie trois paramètres : la garantie, le risque et la marge bénéficiaire qu’elle dégage. Des échéances courtes sont préférables afin de minimiser les intérêts. Comme pour tout crédit, la possibilité de proposer une garantie (sans hypothèque) renforce les chances d’obtention d’un rachat de crédit particulier.


Attention ! Soyez extrêment attentif au coût final !
Il suffit de contacter votre banque ou un organisme de crédit afin de constituer une demande, et l’étude du dossier est gratuite. En revanche, vous aurez des frais à régler en cas d’obtention du prêt. Le montant de ces frais représente de 1 % à 5 % du montant global du crédit. Mais ce n’est pas tout…

L’association de consommateurs CLCV (Consommation, Logement et cadre de Vie) conseille de faire un comparatif des différents produits financiers que la banque ou l’organisme de crédit aura à vous proposer : « ne vous focalisez pas uniquement sur le montant des mensualités mais considérez le coût total de l’opération. » insiste un porte-parole.

Car à terme, le rachat de crédit peut coûter cher ! Même si c’est une bonne solution ponctuelle pour échapper à un fichage à la Banque de France, prenez garde : la mensualité baisse, mais la durée de l’engagement, elle, s’allonge. L’endetté mettra plus de temps à rembourser son crédit. Une facilité apparente, à manipuler avec une très grande précaution.

 
 


 
 


 



Sommaire - Emprunter pas-à-pas

>> Etape 1 - Comprenez le vocabulaire de base de l'emprunt

>> Les notions de base

>> Le taux effectif global

>> Le taux révisable

>> Le plan d'amortissement

>> L'assurance décès-invalidité

>> L'assurance perte d'emploi

>> Le prêt relais

Le rachat de crédit

>> Etape 2 - Choisissez votre prêt

>> Etape 3 - Choisissez le taux et la durée

>> Etape 4 - Constituez votre dossiez de prêt

>> Etape 5 - Négociez le prêt

>> Etape 6 - Signez le contrat de prêt



Des vidéos pourraient vous intéresser...

Les deux héros de notre série vidéo dédiée à l'immo vous expliquent :
>> Acheter à deux
>> Toutes nos vidéos immo



Le petit guide de l'emprunteur
L'essentiel à savoir sur les prêts immobiliers, à portée de main

 

Téléchargez-le ! >> ici

 

ou feuilletez-le en ligne ! (cliquez ci-dessous pour faire apparaître le guide en plein écran)

 


 

Trouvez votre logement

ou Déposez une annonce vente

   Trouvez votre logement

 

Envoyer cet article à un ami

Vocabulaire de l'emprunt